Transports

6 conseils pour circuler à Phnom Penh en 2 roues au Cambodge

Dans la plupart des pays en voie de développement,  le code de la route n’est pas toujours respecté bien qu’il en existe un. La première fois que l’on arrive à Phnom Penh, on doit se préparer mentalement pour circuler. Dans cette capitale d’Asie du Sud-Est, le bruit est omni-présent, la chaleur écrasante, aussi elle ne cesse de tourner comme un four resté branché sur le bouton « ON » 😀

La circulation à Phnom Penh en quelques mots

Quand je suis arrivée à Phnom Penh, la seule chose qui m’a effrayé est la circulation ! Vivant en Province en France, je n’apprécie pas de circuler à Paris. A Phnom Penh, c’est Paris en dix fois pire !

  • Beaucoup de monde dans la capitale près de 1 500 000 habitants mais pas de transport en commun (pas de métro, ni tramway, ni de ligne de bus)
  • Pollution malodorante à cela on peut ajouter les odeurs des marchés non-couverts
  • Le code de la route n’est pratiquement pas respecté

Vous avez l’impression que jamais vous n’y arriverez alors je vais vous donner quelques conseils pour réussir à circuler à Phnom Penh.

Quelques conseils pour savoir (bien) circuler à Phnom Penh en 2 roues

  • 1/ Savoir pédaler ou conduire une mobylette et/ou un scooter sinon vous n’arriverez pas à circuler dans la capitale khmère (alors prenez plutôt un tuk tuk)
  • 2/ Regardez partout quand vous êtes sur la route, même à l’arrêt. Ne vous endormez pas !
  • 3/ Soyez courtois, même si c’est chacun pour soi. Cela zigzague dans tous les sens, queues de poisson, freinage d’urgence…
  • 4/ Utilisez modérément le klaxon pour avertir
  • 5/ Restez zen, eh oui là où en France on n’a pas de patience, à Phnom Penh à 99% la population reste zen sur la route
  • 6/ N’ayez pas peur d’avancer, avancez !

En résumé

Un réfrigérateur dans la circulation de Phnom Penh
Un réfrigérateur dans la circulation de Phnom Penh

Si vous respectez les points ci-dessus normalement, vous devriez réussir à circuler à Phnom Penh comme tout le monde et y prendre plaisir. Il faut bien évidemment rester prudent 🙂

Si des cambodgiens réussissent à transporter un réfrigérateur sur un scooter dans une circulation telle que je vous l’ai décrite ci-dessus, alors pourquoi pas vous?

Maintenant à vous de me dire quelles ont été vos expériences sur la circulation à Phnom Penh?

Laurent Trace DirectePour un voyage personnalisé et authentique au Cambodge, prenez contact avec Laurent, l’expert local de TraceDirecte. Faites une demande de devis gratuit vous pourrez échanger directement avec lui via votre espace client et même l’appeler au Cambodge avec un numéro gratuit !
6 conseils pour circuler à Phnom Penh en 2 roues au Cambodge
5 (100%) 3 votes

Photos

    Abonnez-vous à la Newsletter pour ne pas manquer les derniers articles et l'actualité du blog

    Rattana

    Rattana

    Bonjour,Je suis Rattana. Je pars à la découverte de mes origines lao et khmère depuis 2012. Paysages, temples, culture, langue et cuisine locale, il y a toujours quelque chose à découvrir en Asie du Sud Est. Avec mes voyages, j'espère vous donner l'envie de découvrir cette partie du monde accueillante et souriante -

    Vous avez récemment vu ...

    05 Commentaires

    1. Tugdual@visa_pour

      Je rajouterai : porter un casque ^^ ! La circulation à Phnom Penh c’est vraiment une grosse blague effectivement. J’ai appris à conduire ma première moto ici (une full manual) et après 1 heure d’entrainement sur un parking on me lançait dans le grand bain. Et bien oui tu as raison, le code de la route ce n’est pas ça : les feux rouges sont là pour faire joli et les sens interdits ne doivent pas avoir la même signification que chez nous. On s’y habitue heureusement 🙂

      18/12/2014 Répondre
      • Rattana

        Je pensais l’avoir notifié le port du casque… tu as raison il vaut mieux en avoir un sur soi merci. J’imagine que tu ne sors jamais sans ?

        18/12/2014 Répondre
    2. Florian

      Ça me rappelle les quelques jours que j’ai passé dans la capitale, j’ai loué un scooter, j’ai failli me tuer à plusieurs reprises. C’était pas malin de ma part, mais je sais maintenant que je ne louerais plus de deux roues dans les grandes villes asiatiques…

      18/01/2014 Répondre
    3. Sarah

      Merci pour ton article.
      Les photos sont impressionnantes, surtout la première! N’y a t-il pas de police pour contrôler la circulation à Phnom Penh?
      En effet il faut vraiment s’armer de patience et de calme pour ne pas devenir dingue.

      21/06/2013 Répondre
      • Rattana

        Bonjour Sarah,

        Merci pour ton commentaire. Si il existe bien une police qui au départ contrôlait la circulation dans la capitale. Mais à cause de la population croissante dans la ville, c’est devenu hors de contrôle. Bien que le code de la route soit peu respecté j’ai remarqué que les automobilistes et les conducteurs deux roues se respectaient entre eux. En France je vois plein de chauffards tous les jours à Phnom Penh non

        21/06/2013 Répondre

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Rejeter