Voyager en bus en Asie du Sud Est

En Asie du Sud Est, le voyage en bus est assez courant. Les locaux aussi bien que les touristes utilisent souvent ce mode de transport pour se déplacer. Si vous êtes tenté de prendre le bus, vous êtes au bon endroit, je vous partage mon expérience dans ce billet.

Pourquoi voyager en bus en Asie du Sud Est

Bus Giant Ibis Bangkok - Siem Reap

Bus Giant Ibis Bangkok – Siem Reap

Thaïlande, Laos, Cambodge, Vietnam… il n’est pas toujours possible de prendre un moment de transport autre que le bus hormis l’avion. Si en France on a facilement le choix du moyen de transport, en Asie du Sud Est, le choix est moindre.

Les avantages de voyager en bus en Asie du Sud Est

Voyager en bus comporte plusieurs avantages

  • Vous êtes au plus près le population locale (hormis si vous prenez des « bus à touristes ») . L’intérêt et de pouvoir converser avec les autres passagers, cela peut-être très intéressant humainement même si votre voisin ne parle pas la même langue que vous. Vous inter agissez peut-être avec le langage des signes, et cela peut vite devenir un jeu sympathique ^^
  • Economiser pour son budget c’est certain
    Par exemple, si vous souhaitez rejoindre Bangkok à Siem Reap en bus, il vous coûtera seulement 32€ alors qu’en avion il vous coûtera en moyenne 50€ sans l’enregistrement de bagage en soute (vu sur Air Asia), il faudra compter plus pour un bagage et les frais etx taxes diverses.
  • Vous pouvez économiser une nuit d’hôtel avec un voyage en bus de nuit

Les inconvénients de voyager en bus en Asie du Sud Est

Voyager en bus en Asie du Sud Est peut vite devenir contraignant

  • Parfois manque de confort selon la compagnie de bus (sièges, toilettes)
  • Possibilité de se faire dérober ses affaires ou se faire arnaquer dans le bus
  • Les bus s’arrêtent souvent pour faire descendre les locaux ou prendre de nouveaux passagers
  • Les bus ne s’arrêtent pas tous à une gare routière

Où acheter ses billets de bus en Asie du Sud Est ?

Une gare routière en Thaïlande

Une gare routière en Thaïlande

Les gares routières

J’ai eu du mal parfois à lire les panneaux de direction ou essayer de se faire comprendre pour acheter un billet pour une destination, ce n’est pas facile quand votre interlocuteur ne parle pas anglais (je fais référence au Laos).

Il n’est pas très difficile de trouver les gares routières, il suffit de demander au tuk-tuk, chauffeur de taxi ou d’entrer le nom dans votre application Google Maps. Pour les villes en dehors des capitales, il n’y a pas toujours de gare routière, parfois selon le bus avec lequel vous partez, on vous déposera à dans une rue, ce fût le cas par exemple à Cemoro Lawang en Indonésie ^^.

Au Cambodge

Les bus partent des bureaux des compagnies de bus privée. Je n’ai pas vu de grande gare routière comme au Laos ou en Thaïlande. Où trouver ces bus à Phnom Penh ? Il faut se rendre aux alentours du Psar Thmei (marché central) et/ou de la street 106 ou devant le quai Sisowath.

En Indonésie

Pour les bus locaux comme à Yogyakarta (Trans Yogyakarta) ou Jakarta (Trans Jakarta), il faut aller sur les plateforme et acheter son billet, une fois que le bus arrive on vous le fera savoir si c’est la bonne direction.

Il existe également des gares routières

Au Laos

Il y a 3 gares routières à Vientiane

  • la gare routière nord, à 2km au nord-ouest du centre, les bus vont vers Vng Vieng et le nord y compris la Chine
  • la gare routière sud (route 13 sud) « Dong Dok » ou « khiw lot lak kao » qui se trouve à 9km da la ville. Les bus vont en direction du Vietnam
  • la gare routière du Talat Sao, celle sui se trouve juste devant le marché Talat Sao, possible d’aller à Vang Vieng mais c’est lent…

En Thaïlande

Il y a 3 gares routières à Bangkok

  • la gare routière nord et nord-est – Mochit les bus vont vers les destinations: Sukhothai, Chiang Mai, Chiang Rai
  • la gare routière sud-est – Ekamai les bus vont vers Pattaya, Ko Samet, Rayong, Muang Boran
  • la gare routière sud – Said Tai Mai Taling Chan les bus vont les destinations Phuket, Surat Thani, Ko Samui

Au Vietnam

Venant du Cambodge avec une compagnie de bus privée, on m’a déposé dans une rue principale de Ho Chi Minh au Vietnam, ce n’était pas une gare routière.

Dans les agences de voyage sur place

Il existe un bon nombre d’agences locales qui vous proposent des excursions d’une ou plusieurs journées et même la vente de billets de bus. Quand j’avais le temps, au début, je prenais le temps de comparer les tarifs d’une agence à l’autre. Les prix des tickets de bus sont en moyenne les même, il n’y a pas de gros écarts de prix. Si c’est pour économiser quelques ronds, vous allez vous amuser. Pour ma part, je ne réserve que rarement dans ces agences.

Dans les hôtels et guest-house

Lors de mon premier voyage en Asie du Sud Est, je réservais mes billets de bus directement auprès de l’hôtel. Dorénavant, j’évite de le faire quand je peux car parfois les tarifs sont un peu plus élevés que de réserver directement à la gare routière.

Acheter ses billets de bus en ligne sur internet

Billet 12Go à imprimer

Billet 12Go à imprimer

Vous l’avez vu, juste au-dessus. Je ne réserve plus trop via les agences locales, dans les hôtels sur place ni à la gare routière. J’ai découvert de nouveaux services qui permettent de réserver ses billets rapidement: acheter ses billets de bus en ligne. Il y a quelques frais en supplément du billet mais ce n’est pas énorme, vous ne perdrez pas de temps à chercher la gare routière pour aller acheter votre billet, elle n’est pas toujours près de votre hôtel.

Il y a quelques plateformes en ligne qui proposent la vente de billets, j’en utilise deux que je vais vous présenter brièvement car je les ai testées et approuvées.

12go.asia

12Go

12Go

Je l’ai découvert alors que je cherchais à réserver des billets de bus en ligne. Le siège est à Singapour mais les bureaux d’opération sont à Bangkok. 12Go propose des billets de bus en ligne mais également des billets de train, ferry et vols… Cette plateforme propose de la vente de billets pour les destinations Cambodge, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines, Thaïlande et Singapour.

J’ai déjà réservé plusieurs billets de bus via cette plateforme et je peux vous la recommander. Le site est sérieux, et je n’ai pas rencontré de problème particulier. En quelques clics, on peut visualiser, les transports disponibles, illustrées de photos, il y a même une carte qui situe la gare routière ou ferroviaire. Il faut ajouter à cela, qu’il est possible de lire les commentaires des passagers.

Une fois la commande passée, il ne reste plus qu’à payer par carte bancaire ou Paypal. Vous recevrez alors votre carte d’embarquement par mail à imprimer 🙂

Les avantages de 12Go:

  • le site est en langue française (et d’autres langues disponibles)
  • la possibilité de réserver un bus, un train, un ferry, un vol
  • couvre plusieurs pays d’Asie du Sud Est
Mes billets 12Go

Mes billets 12Go

Camboticket

Camboticket

Camboticket

J’utilise un peu moins Camboticket mais elle m’a été pratique pour réserver des billets que ne propose pas la première plateforme. C’est le cas du trajet Phnom Penh – Sen Monorom en van (aller et retour). Le Mondolkiri est une région reculée du Cambodge, et il n’est pas aisé de s’y rendre, il existe peu de transport. Camboticket m’a été d’une grande aide 🙂

Les avantages de Camboticket:

  • la possibilité de réserver un bus, un ferry, un taxi privé
  • j’ai pu réservé un aller en bus de Phnon Penh à Sen Monorom (Mondolkiri) que 12Go ne propose pas

Il existe certainement d’autres plateformes que je ne connais pas, ou que je n’ai pas testées. N’hésitez pas à partager votre expérience.

Anecdotes diverses

Van crevaison sur la route Sen Monorom vers Phnom Penh

Van crevaison sur la route Sen Monorom vers Phnom Penh

J’ai choisi de vous partager quelques anecdotes ici non pas pour vous faire peur mais juste pour vous montrer des situations que vous pouvez rencontrer durant un voyage en bus en Asie du Sud Est.

Je tiens à préciser que ce n’est que mon expérience, il en existe certainement tant d’autres avec d’autres voyageurs 🙂

Prendre le bus au Cambodge c’est

  • la garantie d’un service de qualité avec la compagnie Giant Ibis. Vous pouvez avoir des informations sur les compagnies de bus au Cambodge
  • la possibilité de se faire arnaquer par le staff d’une compagnie privée de bus pour le passage d’une frontière vers le Vietnam, une arnaque courante.

Prendre le bus en Indonésie c’est

  • découvrir une autre manière de prendre le bus en ville. Par exemple à Yogyakarta, il faut aller sur une plateforme sur-élevée  pour prendre le bus. Vous prenez un ticket au préalable, et vous verrez que c’est assez bien organisé. Je parle de mon expérience dans cet article « Se rendre à Prambanan en bus« 
  • pas très compliqué, on monte, on nous demande de payer 😀 la porte n’est pas toujours fermée ^^

Prendre le bus au Laos c’est

  • une sacrée aventure, le bus part souvent en retard, et arrive souvent en retard…3h maximum de retard pour un des trajets que j’ai fait…
  • très souvent en surcharge, avec les colis et autres affaires des locaux. Ne pensez pas que dans la soute, on ne puisse trouver que vos affaires 😉 Et quand il n’y a plus de place, on place quelques affaires sur le toit

Prendre le bus en Thaïlande c’est

  • pas cher à Bangkok mais vous êtes tassé à l’intérieur… Je ne l’ai jamais pris. Vous trouverez toutes les informations nécessaire sur ce site.
  • une prestation de qualité sur la ligne Bangkok – Siem Reap, rien à signaler 🙂

Et vous le voyage en bus qu’en pensez-vous ? Partagez votre expérience.

Voyager en bus en Asie du Sud Est : conseils et expériences pour prendre le bus
Notez l\\\\\\\'article