Et si vous vous essayez à cette spécialité lao le lap kaï?


Lap Kaï
Lap Kaï

Il y existe un bon nombre de spécialité lao, vous vous demandez de quoi il s’agit. Si je vous dis « poulet « , « coriandre », « menthe »… ? Je vous invite à lire la suite pour le découvrir…

Le Lap (ou laab) c’est quoi ?

Cette spécialité laotienne est connu sous le nom de lap kaï ou laab kaï, je l’ai découvert grâce à ma mère (d’origine laotienne) durant mon enfance, et à chaque fois que j’en mange, j’en redemande !

Au Laos ce plat est facile à préparer et se mange pour fêter de grands événements, une naissance, un mariage, un nouvel an. « Lap » en laotien signifie richesse et cuisiner le lap ça apporte la richesse à la famille et aux convives. Le lap kaï est le plus facile à consommer car à base de poulet, les autres variétés de lap se consomment  mais tous les occidentaux ne sont pas fans de lap sinh (à base de viande de bœuf crue) steak tartare, ou de lap pa (poisson cru) ou de lap pét (canard).

Il est accompagné de riz gluant et de légumes frais crus (endives, concombres, soja, feuilles de menthe, haricots verts, radis…)

Si vous souhaitez goûter le lap kaï je vous invite à reproduire la recette ci-dessous chez vous.

Nombre de personnes : 4
Cuisson : 35 minutes
Coût : pas cher

Le laab kaï
Credit photo: laab kaï – Shutterstock

Avant la préparation du lap kaï

Vous avez besoin de ces ustensiles :

  • Un grand saladier
  • Une poêle
  • Un couteau et une planche à découper
  • Un hachoir pour viande ou un mixeur

Ingrédients

  • 4 cuisses de poulet fermier de préférence
  • 12 gésiers de canard
  • 1 citron vert
  • 2 cuillères à soupe de jus de padek (sorte d’anchois lao)
  • Sel
  • ¼ bouquet de coriandre
  • ¼ bouquet de menthe
  • ¼ ciboulette chinoise
  • 2 échalotes
  • 20g de galanga (gingembre thaï)
  • 4 feuilles de combava (cytrus hystrix)
  • 2 cuillères à soupe de poudre de riz gluant grillé
  • 1 piment frais
  • 3/4 l d’eau

Préparation du lap kaï

  • Désosser les cuisses de poulet et mettre les os de côté, surtout ne pas les jeter
  • Assaisonner la viande de poulet avec un peu de sel et la faire revenir dans une poêle pendant 15 minutes, retourner de temps en temps.
  • Dans une casserole, remplir ¾ de litres d’eau, saler et faire bouillir les os et les gésiers à feu moyen pendant 20 minutes. Y prélever 4 cuillères à soupe et les mettre de côté dans un petit bol
  • Laver les légumes
  • Emincer les citronnelles finement ainsi que les feuilles de combava et les échalotes. Hachez les galangas en petits morceaux
  • Couper les feuilles de menthe, la coriandre et la ciboulette grossièrement
  • Hacher la viande grossièrement et émincer les gésiers finement
  • Dans un saladier: mettre la viande et les gésiers, ajoutez le jus de citron vert, le padek, le bouillon (4 cuillères à soupe du petit bol), la citronelle, le galanga, l’échalote et les feuilles de combava
  • Bien mélanger cette mixture et ajouter la menthe, coriandre et la ciboulette

Voilà le plat est prêt, vous pouvez disposer sur une assiette et ajouter des légumes frais autour.

A noter que ce plat n’est pas lourd à digérer et contient que très peu de matières grasses. Avec les feuilles de combava et la menthe et la coriandre, le lap kaï est très parfumé. Envie de découvrir d’autres spécialités d’Asie du Sud Est ? C’est par ici.

Et vous, avez-vous déjà goûté à ce plat ? Qu’en pensez-vous ?

Credit photo: Shutterstock

Une petite note ça fait toujours plaisir 🙂
[Total: 1 Moyenne: 5]
MA NEWSLETTER
J'accepte que mes informations personnelles soient transférées vers MailChimp.
Pour resté informé des nouveautés: mes prochains voyages, derniers articles, exclusivités, bons plans...
En renseignant votre email, vous acceptez de recevoir les derniers articles du blog par mail et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité. Nous détestons le spam. Votre adresse e-mail ne sera pas vendue ou partagée avec quelqu'un d'autre. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinsription ou en nous contacter via le formulaire de contact

Le partage c'est la vie :)
  • 18
  •  
  •  
  •  
  • 12
  •  
  •  
  •  
    30
    Partages

8 Comments

  1. yolande gueurrif
    18/01/2015
    Répondre

    J’adore le lap au bœuf cru !!!!!

    • 18/01/2015
      Répondre

      Bienvenue Yolande, 🙂

      Amatrice de boeuf^^. Moi j’aime celui au poisson cru aussi !

  2. 12/07/2013
    Répondre

    Rien qu’à voir la présentation de l’assiette, cela me donne faim. Je vais essayer de le cuisiner ce week- end pour voir si la richesse entrera chez moi. Je vais l’accompagner cette fois- ci de salade verte mais pas de riz. Pour la préparation des Lap pa, Lap sinh ou le lap Pét, c’est à peu près pareil ou tous les ingrédients changent (à part la viandes) ? Et si je rajoute du gingembre, cela pourrait rajouter plus de saveur ?

    • 12/07/2013
      Répondre

      Bonjour Françoise,
      En fait, moi je le mange avec du riz gluant (parfois non gluant) et la salade verte en plus 🙂
      Les ingrédients sont à peu près les mêmes, il y a juste certains que l’on remplace par d’autres. Par exemple pour le lap sinh (viande de boeuf crue) on ne met pas de gésiers mais des lamelles de tripes 🙂 Vous n’avez pas besoin de rajouter de gingembre puisque vous en mettez déjà avec le galanga qui est en fait du gingembre 🙂

  3. francoise bizeul
    26/06/2013
    Répondre

    J’ai beaucoup aimé surtout préparé par mon amie TAngvanh à VIentiane. Savoureux …
    Merci
    Votre blog:-)

    • 26/06/2013
      Répondre

      Oui Françoise, c’est surtout parfumé, en même temps la majorité des plats laotiens le sont (parfumés). Il faut essayer de le cuisiner pour en remanger si votre amie n’est pas en France:)

  4. 26/06/2013
    Répondre

    Bonjour Hélène,

    Nous sommes deux alors 🙂

  5. Hélène
    26/06/2013
    Répondre

    Le Lap Kai, OMG j’adore ça! c’est parfait, je cherchais justement une recette, de quoi me rappeler un peu mes voyages au Laos!

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *