Taxi à Bangkok

Guide pour prendre le taxi en Thaïlande

En raison de sa beauté, la Thaïlande est devenue l’une des destinations les plus prisées du monde. Si vous êtes de passage sur ces terres, il y a une ou deux choses que vous devez savoir afin de profiter d’un agréable séjour. L’une des plus importantes concerne le déplacement en taxi. Ce détail constitue un grand défi pour la plupart des voyageurs. Ceci, en raison des risques liés à la sécurité et au coût abusif des services. Pour cela, il est donc important de savoir comment bien prendre le taxi dans cette partie de l’Asie. Voici un guide pour vous aider à bien mener cette démarche lors de vos prochaines vacances en Thaïlande.

La préparation d’un voyage en Asie demande un peu de temps et si vous vous demandez comment prendre le taxi à Bangkok et ailleurs en Thaïlande vous êtes au bon endroit.

Comment prendre aisément le taxi en Thaïlande ?

Si vous êtes étranger dans la capitale thaïlandaise ou dans une ville voisine, vous pouvez prendre votre taxi en garantissant votre confort et votre sécurité. Il vous suffit de respecter un certain nombre de consignes.

Contacter un chauffeur

Les chauffeurs de taxi se retrouvent un peu partout dans les villes de la Thaïlande. Ils sont également disponibles au niveau des arrêts de bus. La première chose à faire est de vous assurer que le taxi soit vacant. Pour ce faire, il vous suffit de vérifier si le voyant rouge « wang », généralement situé du côté opposé au chauffeur, est allumé. « Wang » en Thai signifie « disponible ».

De même, pour le transport en Thaïlande, il existe plusieurs applications qui permettent de faire appel à des taxis. Il s’agit, par exemple, de All Thai Taxi et Grab Taxi. Ce dernier est d’ailleurs devenu à Bangkok l’application de référence en matière de commande de taxi.

Grâce à ces applications, vous pouvez trouver sans difficulté un taxi disponible pour un voyage en Thaïlande convivial, quel que soit le lieu où vous vous trouvez. Lorsqu’il s’agit d’une réservation, des frais supplémentaires sont imposés au client. Ils sont estimés à 20 bahts (0,52 €) lorsqu’il s’agit d’une réservation immédiate et à 45 bahts (1,17 €) s’agissant d’une réservation réalisée à l’avance.

Enfin, si vous quittez l’aéroport, vous devez nécessairement présenter au chauffeur le coupon qui vous a été donné au préalable. Une fois à destination, vous devez tâcher de le reprendre, car il vous revient de le garder.

Attention ! Lorsqu’un conducteur vous paraît suspect, il est préférable de demander les services d’un autre. N’hésitez pas à changer de taxi même si vous avez déjà amorcé le voyage. Il en va de votre sécurité.

Disposer sur soi du nécessaire

Il ne faut pas toujours se fier à l’expertise du chauffeur pour vous conduire à destination. De plus, pour prendre un taxi en Thaïlande, le système GPS est rarement inclus dans la conduite. Voilà pourquoi, vous devez toujours vous munir d’une carte ou d’une adresse.

Enfin, veillez à toujours avoir sur vous des billets en petites coupures et des pièces de monnaie, car les conducteurs n’ont pas souvent de change.

Toujours faire attention

Une fois à destination, assurez-vous toujours que le chemin est dégagé avant d’ouvrir la portière. Ceci évite les collisions accidentelles. Vérifiez également si vous n’avez rien oublié dans le taxi. Tous les chauffeurs ne vous feront pas remarquer que vous avez laissé un objet dans la voiture.

Combien coûte le taxi en Thaïlande et à Bangkok ?

Les prix taxis peuvent être influencés par plusieurs facteurs.

Un voyageur sans bagages

Le prix minimal d’une course sur une distance d’un kilomètre vaut 35 bahts (9,10 €). La grille tarifaire peut se présenter comme suit :

Distance Tarif
Entre 1 km et 12 km 5 bahts (0,13 €)
Entre 12 km et 20 km 5,5 bahts (0,143 €)
Entre 20 km et 40 km 6 bahts (0,156 €)

Certainement, vous n’aurez pas à payer au-delà de cette tarification, car vous irez rarement au-delà de la distance de 40 km. Sachez que lorsque le taxi roule à moins de 6 km/h, c’est qu’il s’agit d’un tarif horaire qui vaut 1,5 baht (0,039 €) par minute.

La tarification d’une course en taxi depuis ou vers l’aéroport Suvarnabhumi est comprise entre 250 bahts et 350 bahts (6,5 € et 9,10 €). Toutefois, cela dépend de l’emplacement de votre hôtel. Il ne prend pas également compte des frais de péages d’autoroute et de la taxe d’aéroport qui vaut généralement 50 bahts (1,3 €) si vous avez décidé de prendre taxi aéroport.

Supposons que vous logez vers Khao San Road et que vous désirez vous rendre au marché du Klong Lat Mayom. La distance que vous aurez à parcourir sera de 15 km. D’après le système de calcul, vous aurez donc à dépenser au total 106,5 bahts (2,769 €), soit :

  • 35 bahts (0,91 €) pour le premier km ;
  • 55 bahts (1,43 €) pour les 11 km suivants ;
  • 16,5 bahts (0,429) pour les 3 derniers km.

Vous trouverez des taxis proposant des tarifs similaires à Bangkok aéroport Suvarnabhumi.

Ces diverses précisions vous aideront à vous protéger contre les chauffeurs cupides. Vous avez ainsi la possibilité de vous déplacer sans vous ruiner.

Un passager avec des bagages

Depuis 2020, selon Royal Gazette, les conducteurs de taxi ont le droit de réclamer des frais supplémentaires pour le transport de bagages. Ce montant varie entre 20 et 100 bahts (entre 0,52 € et 2,6 €). Bien entendu, il dépend aussi de la taille et du poids de vos affaires. Toutefois, ces frais ne s’appliquent pas :

  • aux sacs (à main, à dos ou pour ordinateurs portables) ;
  • aux fauteuils pour personnes faibles (handicapées, âgées, etc.) ;
  • aux effets des personnes hospitalisées, etc.

Néanmoins, il y existe une facturation lorsque le nombre des effets personnels passe à trois.

Par ailleurs, les frais supplémentaires sont aussi appliqués en fonction des dimensions des bagages transportés. Ainsi, lorsque les dimensions sont comprises entre 66 cm et 125 cm (26 pouces et 49 pouces), les frais supplémentaires s’élèvent à 20 bahts. Lorsqu’elles dépassent 127 cm (50 pouces), la taxe s’élève à 100 bahts (2,6 €). Parlant de bagages énormes, il peut s’agir par exemple d’une planche de surf, d’un instrument de musique, etc.

Taxis à Pattaya

Le prix d’un voyage à bord d’un taxi à Pattaya prend en compte les frais d’atterrissage et la distance parcourue. Malgré le signe « Meter », ces taxis ne se servent pas toujours d’un appareil pour suivre la durée du trajet. Ainsi, la plupart du temps, les chauffeurs fixent des tarifs forfaitaires. Il peut arriver que ces tarifs soient déterminés en fonction de l’urgence manifeste du client. Lorsque vous vous servez d’une application pour appeler un taxi, le tarif dépasse rarement les 8 euros.

Taxis à Phuket

Le coût d’un voyage en taxi à Phuket Town est d’environs de 8,5 € (de Chalong) et 17 € (de Mai Khao). Toutefois, lorsqu’ils roulent entre les plages, les chauffeurs réclament en moyenne un montant de 8,5 € de la part des usagers.

Peut-on négocier le tarif d’une course en taxi ?

En principe, le tarif d’une course ne peut pas être négocié en raison du système de comptage installé sur les voitures. Cependant, il existe de nombreux chauffeurs qui préfèrent se passer de cette formalité. Ceux-ci préfèrent déterminer le prix d’une course de façon discrétionnaire. Les forfaits proposés dans ce cas de figure sont généralement abusifs. Pour cela, vous avez la possibilité de marchander afin de trouver un compromis.

Si vous n’arrivez pas à convenir d’un prix raisonnable, vous pouvez décider de faire appel à un autre taxi. Cette manœuvre est susceptible de dissuader les chauffeurs trop exigeants.

Quelles sont les alternatives qui se présentent à vous pour le taxi ?

En dehors du taxi, plusieurs autres moyens de transport sont mis à votre disposition dans les villes de la Thaïlande. Il s’agit notamment des tricycles appelés tuk tuk. Toutefois, bien qu’il soit très mobile, le tuk tuk est une option dont le confort laisse à désirer. Ceci est dû à la construction de ce véhicule. En effet, l’habitacle de ce moyen de locomotion est pratiquement inexistant. Ainsi, les usagers ne sont pas en sécurité et ne sont pas protégés de la pluie ou de la poussière.

Les taxis à Bangkok sont une catégorie de voitures à part. Ils se distinguent de par leurs couleurs. Elles sont soit flashy, jaunes ou vertes. Une fois descendu de l’avion, vous trouverez facilement un taxi Bangkok aéroport.

Il convient de rappeler qu’en Thaïlande, il existe principalement trois types de taxis. Ils regroupent notamment les taxis municipaux (Taxi Meter), les taxis d’entreprises privées et les taxis des travailleurs indépendants (jaune et vert). Les premiers sont dotés d’un système compteur qui permet de facturer la course à partir de la distance effectuée.

Voilà, vous savez désormais l’essentiel sur comment bien prendre taxi Thaïlande. Pour davantage conseils prendre taxi, n’hésitez pas à demander à vos proches qui ont déjà effectué un déplacement dans ce merveilleux pays d’Asie.

Retour haut de page