Mon récit de 2 jours pour visiter Phnom Penh

tuktuk-phnompenh
Visiter Phnom Penh la capitale du Cambodge est selon moi un incontournable à faire lors de votre voyage. Ce n’est pas aussi grand que Bangkok mais l’ambiance y est différente. Je vous laisse découvrir mon récit de voyage dans ce billet.

Cet article fait partie de mon carnet de voyageuse au Cambodge qui regroupe tous mes voyages dans ce pays.

Visiter Phnom Penh la capitale du Cambodge ma première journée

Départ matinal 

Pour aller visiter Phnom Penh la capitale du Cambodge, j’ai réservé deux billets de bus la veille pour un trajet Kep – Phnom Penh le lendemain avec un départ à 7h30. Je n’ai pas cherché loin pour trouver les billets puisque c’est chez Brise de Kep Restaurant & Guesthouse où j’ai passé la nuit que je me suis procurée facilement les billets pour 6 dollars (environ 24 000 riels) /personne.
Je suis partie avec la compagnie de bus Vibol transport avec quinze minutes de retard mais ce n’est rien, pourquoi me presser ?Sur la route, ça roule plutôt bien…et les paysages du sud du pays sont magnifiques mais la pluie forte et incessante m’a convaincu d’abandonner la prise de quelques clichés.

L’heure du déjeuner…

pharmacie-phnompenh
C’est au bout de 5h heures de route que j’arrive enfin à la capitale cambodgienne.

Le bruit des moteurs, la circulation, les mauvaises odeurs des véhicules, de la nourriture des marchands ambulants et la foule me rappellent les mêmes souvenirs de mon voyage en 2012. Après deux ans, Phnom Penh n’a pas changé.

Ma première mission est d’aller dans une pharmacie « moderne » afin de trouver un produit calmant les maux dentaires. Il a fallu payer près de 18 dollars pour un gel dentaire de 150ml. Ca fait cher le gel, il n’était pas question pour nous d’aller consulter un dentiste, pas l’envie de perdre du temps, on veut tellement profiter de notre voyage…mais ne faîtes pas comme nous c’est toujours mieux de voir un médecin ! Et mieux encore, n’oubliez pas de partir assuré en prenant soin de souscrire à une assurance voyage, ça pourrait bien vous servir.
Nous nous rendons ensuite à la guesthouse Dream Guesthouse pour y déposer nos sacs à dos.

Le palais royal à Phnom Penh

palaisroyal-phnompenh

Arrivée vers 14h. Je passe l’entrée et pénètre dans l’enceinte du palais royal, on peut déjà voir de nombreux temples et de nombreux visiteurs mais peu m’importe, je suis déjà tellement contente d’y être Plan Palais royal Phnom Penhcar lors de mon voyage en 2012, le palais royal était fermé au public en raison de la fête des 100 jours de l’ancien roi du Cambodge Norodom Sihanouk.

 

Le palais royal est l’un des sites les plus visités de la capitale car il vous permet d’apprécier l’architecture khmère qui ne ressemble en rien à celui du palais royal de Bangkok également magnifique. Durant la visite vous rencontrerez une version miniature d’Angkor Vat, la pagode du bouddha d’émeraude, le pavillon de Napoléon III et bien d’autres bâtiments dont vous pourrez apprécier l’architecture khmère.

 

Si vous n’êtes pas pressé, prenez le temps d’apprécier le petit bouddha d’émeraude du XVIIème siècle en cristal de Baccarat avec en face de lui un bouddha d’or de 90Kg. Cette masse en or représente les bijoux du roi qu’il a fait fondre, on compte près de 1000 diamants (9584 exactement!)

 

Je n’ai malheureusement pas de photos du petit bouddha d’émeraude ni du bouddha en or mais je vous conseille vivement d’y faire un tour car c’est très joli.

 

Voici quelques photos supplémentaires pour visiter Phnom Penh

 

Fresques
Fresques

Pavillon Napoléon III en rénovation
Pavillon Napoléon III en rénovation
Stupa Khanta Bopha
Stupa Khanta Bopha

Le musée s21

Après une visite du palais royal et de la pagode d’argent, je reprends le tuk-tuk pour nous diriger vers le musée Tuol Sleng S-21. Je le visite pour la seconde fois. Et bien que je connaisse déjà l’ambiance qui y règne, rien n’a changé, on se sent toujours oppressé.

Si cela vous tente de connaître l’histoire des khmers rouges, comment ils sont massacrés des milliers de cambodgiens et de cambodgiennes enfin toute cette histoire terrible, je vous laisse découvrir mon récit de voyage sur Tuol Sleng en 2012.

Miam miam…

Bar Mekong RiverA la fois émerveillée par le palais royal et émue par le musée Tuol Sleng S-21, voici venue le temps de se poser un peu pour manger, il est alors environ 17h !
Après un petit tour rapide du côté de riverside (on appelle « riverside » le côté de Phnom Penh face au Mékong), on finit par se décider d’aller manger quelques rues derrière le riverside car, tous les restaurants pour touristes de riverside ne nous donnaient pas envie car trop chers et « attrape-touristes ».

 

On se pose donc au Bright Lotus 1 qui est en fait une guest-house restaurant. On y a mangé pour 6.90 dollars (27600 riels) pour deux personnes. Cela reste correct 🙂 Et comme j’ai bien mangé là-bas j’en ai profité pour acheter les billets de bus pour aller à Battambang le lendemain.

 

Bien manger et si on allait se faire une petit balade digestive sur le quai Sisovath ?
C’est au cours de cette promenade que je vois des palmiers, des joggueurs, des locaux en train de faire du taï-chi et même de la danse ! Le quai Sisowath est animé de jour comme de nuit. En cette fin de journée, je démarre la soirée au bar Mékong River pour observer la population, le trafic, et les promenades en bateaux du haut de mon balcon. A cet instant là, Phnom Penh est magique !

 

En revanche, j’ai remarqué que le bar dans lequel j’étais, on peut y voir de nombreux jeunes phnom penhnois très « connectés » à leur smartphone et au wifi. Je me souviens avoir vu une jeune cambodgienne, bien présentable et en train de consommer quelques boissons et fumer des cigarettes seules. Je l’ai trouvé très « occidentalisée », et ne vivant pas à Phnom Penh, ce comportement tend à se généraliser…pouvez-vous me le confirmer ?

Je pense que cette jeune demoiselle attendait un parfait inconnu de type occidental ou avait un rendez-vous avec quelqu’un qui n’est jamais venu. Je ne le saurai jamais.

Ensuite nous rentrons tout doucement à la guest-house à pieds, on croise quelques mendiants et même des mendiants mutilés mais la pire chose que j’ai vu était un bébé nu dormant à même le sol. Bruit, chaleur, pollution…comment pouvait-il bien dormi ? Il ne cessait de pleurer. Tout ceci est-ce un autre visage de Phnom Penh ?

Deuxième (mi-) journée à Phnom Penh

Wat Phnom

wat-phnom
Stupa au Wat Phnom

6.30 Il est l’heure de se lever, au programme visite du Wat Phnom.

Le Wat Phnom est l’une des plus anciennes pagodes bouddhistes. Ce temple a été construit en 1373 pour abriter les statues de bouddhas.
Une visite au Wat Phnom vous permettra de visiter et de voir l’ambiance locale. L’entrée est accessible pour 1 dollar seulement. Une fois que vous passez l’entrée vous pouvez pour quelques dollars faire un vœu et un lâcher d’oiseau.
Sur le côté est de la colline vous pouvez voir deux nagas en bas d’un escalier qui mène à l’entrée principale. La photo à droite n’est pas le Wat Phnom mais sa stupa. Si vous vous promenez dans le parc au pied du Wat Phnom, vous aurez la chance de croiser quelques petits singes en liberté mais à éviter car ils sont malicieux et souvent vicieux.

Marché central

Dôme du marché central

Avant le départ pour Battambang, on se dirige vers le marché central (ou Phsar Thmey) est un grand marché et un des symboles de Phnom Penh.

Il a la particularité d’être composé d’un immense dôme et quatre ailes qui recouvrent de vastes ramifications d’allées avec des stands de marchandises à perte de vue.

Et au marché central, on y trouve vraiment de tout ! Vous pouvez sans problème trouver des souvenirs à ramener du Cambodge.

Pour ce voyage je n’avais rien acheté mais j’ai profité des bas taux pour échanger des euros contre la monnaie locale. Je vous recommande vivement de passer par ce marché plutôt que de faire votre change à l’aéroport ou dans une banque en effet les taux sont légèrement meilleurs et vous fera économiser.

Si vous restez deux journées complètes à Phnom Penh, vous pouvez ajouter une petite visite du monument de l’Indépendance et le camp d’extermination Choeung Ek Killing Fields situé en périphérie de Phnom Penh.

Informations pratiques pour visiter Phnom Penh

Laurent - CambodgeSi vous avez besoin d’aide pour l’organisation de votre voyage, et que vous souhaitez un voyage ultra-personnalisé et authentique au Cambodge. Prenez contact avec Laurent, conseillère locale de TraceDirecte, qui vous fera découvrir, hors des préjugés, les secrets du Cambodge et des sites incontournables en vous facilitant les rencontres riches en émotion.

Faites une demande de devis gratuit , votre conseillère vous contactera rapidement pour échanger sur votre projet. Vous avez également la possibilité de comparer en faisant faire un devis avec un expert chez Nomadays (agence française).

Petit singe aux alentours de Wat Phnom
Petit singe aux alentours de Wat Phnom

Que voir et faire à Phnom Penh ? 10 idées pour visiter la capitale du Cambodge

Voici un récapitulatif des principales activités à faire dans la capitale du Cambodge dont j’ai pu visitées et d’autres choses à faire appréciées par les voyageurs.

  • Palais Royal – Palais Royal Phnom Penh. Frais d’entrée: 10 USD . Le complexe peut être visité tous les jours de 8h00 à 11h00 et de 14h00 à 17h00. Pour entrer dans la zone, il faut porter des vêtements appropriés, c’est-à-dire que les genoux et les épaules sont couverts. Si nécessaire, des écharpes peuvent être obtenues sur place.

 

  • Musée national. Entrée payée: 5 USD . Entrée enfant gratuite. Le musée peut être visité tous les jours de 8h00 à 17h00 . Les guichets ferment à 16h30. Des visites guidées sont disponibles. Une visite guidée d’une heure coûte 3 USD par groupe.

 

  • Wat Phnom Frais d’entrée: 1 USD . Le complexe peut être visité tous les jours de 7h00 à 18h30 .

 

  • Musée du génocide de Tuol Sleng. Frais d’entrée: 2 USD . Le musée peut être visité tous les jours de 7h00 à 17h30 . Visites guidées disponibles, prix USD 6.

 

  • Killing Fields Choeung Ek. Frais d’entrée: 6 USD . Le prix comprend la location d’un audioguide. Les champs peuvent être visités tous les jours de 8h00 à 17h00 . Remarque: En raison des embouteillages, un trajet aller simple en tuk-tuk peut prendre jusqu’à une heure.

 

  • Wat Ounalom. Entrée libre. Le complexe peut être visité tous les jours de 6h00 à 18h00 .

 

  • Cambodian Living Arts
    En tant que principale organisation chargée de faire revivre les arts traditionnels et de les orienter vers une nouvelle direction moderne, Cambodian Living Arts forme des musiciens, des danseurs, des chanteurs et d’autres artistes, leur fournissant les accessoires nécessaires pour vivre de leur art. Un des volets de leurs efforts est le spectacle quotidien au Musée national de la capitale, qui se déroule de 19 heures à 20 heures. Le spectacle de danse traditionnelle emmène le public dans un voyage des palais d’Angkor aux villages d’aujourd’hui à travers la chanson, la musique et le théâtre.

  •  Koh Dach
    Également connue sous le nom d’île de la soie, Koh Dach se trouve à environ une heure de route de la capitale, avec un court trajet en ferry jusqu’à l’île qui se trouve au milieu du Mékong. Les invités peuvent s’informer sur le tissage de la soie cambodgienne en visitant les villages de tisseurs disséminés sur les îles, où ils peuvent observer les ouvriers utiliser des métiers à main pour filer la soie tandis que d’autres teignent les matériaux pour créer des motifs étonnants. Cette île tranquille abrite également une campagne vierge et constitue un excellent moyen de s’échapper de la ville pour la journée sans aller trop loin.

 

  •  Visite gastronomique à Phnom Penh
    La visite jumelle récemment lancée du très populaire Siem Reap Food Tours donne aux visiteurs la possibilité de se régaler de nourriture fraîchement cuisinée dans les rues. Les deux options de visite – matin et soir – permettent aux visiteurs de sortir des sentiers battus et de goûter aux saveurs authentiques du Cambodge sur les marchés, aux stands de nourriture dans la rue et dans les établissements de restauration collective, le tout guidé par un guide informatif. C’est une excellente façon de goûter à la diversité de la nourriture cambodgienne d’une manière amusante et sûre.

 

  •  Admirer le coucher du soleil à Phnom Penh
    Il n’y a pas de meilleure façon de commencer la soirée qu’une escapade relaxante le long du Mékong ou du Tonlé Sap, alors que le soleil se fond dans l’horizon pour marquer la fin d’une autre journée. Il existe de nombreuses options, qui varient en termes de prix et de qualité. Tara Boats et Kanika sont recommandés et proposent toute une gamme de sorties en bateau, y compris un dîner buffet et des divertissements.

Quand venir à Phnom Penh ?

Le meilleur temps au Cambodge est de novembre à janvier , quand il fait sec, mais pas encore très chaud. De février à avril, la température dépasse 40 degrés. Cependant, de mai à octobre, c’est la saison des pluies et il pleut presque tous les jours.

Billets pour Phnom Penh

Il n’y a pas de vols directs depuis la France vers la capitale du Cambodge. J’utilise habituellement cette page pour trouver un billet à bon prix . Je prends souvent un aller pour Bangkok puis je rejoins soit par un autre petit vol Phnom Penh soit par bus.

Où dormir à Phnom Penh ?

À Phnom Penh, il n’y a aucun problème pour trouver un logement bon marché. En raison de l’emplacement des attractions proches les unes des autres, je suggère de rechercher un hébergement aussi proche que possible du Palais Royal.

J’ai passé une nuit au Dream guesthouse dans le quartier Daun Penh.
Le quartier Daun Penh n’est pas touristique car tous les locaux nous regardaient étonnés de voir des voyageurs dans ce quartier… Vous l’aurez certainement deviné, j’ai réservé une chambre loin des touristes !

La guest-house est située juste derrière le centre commercial Soriya et à 5 minutes à pieds du marché central, très pratique pour économiser quelques dollars de tuk tuk. Ce n’est pas d’un grand luxe mais très satisfaisant pour passer une nuit.
J’ai pu ainsi tester le wifi et le service bagagerie, en outre vous trouverez quelqu’un pour vous servir 24h/24. Le personnel est zen et serviable 🙂

Une large gamme d’hébergements à bon prix se trouve sur cette page . Il faut savoir qu’à Phnom Penh, il ne faut pas hésiter à tester des hébergements de type boutique hôtel. Ce sont des établissements avec du charme qui restent abordable en terme de budget. Vous pouvez compléter votre recherche avec cet article sur où dormir à Phnom Penh.

Transports à Phnom Penh

Bus: Trajet Kep – Phnom Penh

6 dollars / personne ( riels) avec Vibol Transport

Tuk-tuk

Les tuk-tuks sont le moyen de transport idéal dans cette ville . Ils sont bon marché, relativement rapides et parfaits pour les rues.

Pour visiter Phnom Penh, j’ai oublié le vélo et j’ai choisi le tuk tuk. Quand vous prendrez un tuk tuk pour vous déplacer, le chauffeur vous demander souvent ce que vous souhaitez faire ou visiter. N’ayez crainte, il n’y a pas d’arnaques là-dedans. Le chauffeur essaie d’optimiser ses gains en vous proposant de vous déposer d’un point A vers un point B et si vous ne gardez qu’un seul chauffeur ça l’arrange. Vous comprendrez en voyant la concurrence rodait autour de vous.

Et vous, qu’allez-vous faire pour visiter Phnom Penh ? ou qu’avez-vous apprécié ? Partagez votre expérience avec nous.

Pin it ! Epinglez cet article sur Pinterest avec cette photo:

Visiter Phnom Penh en 2 jours
Pin it ! Epinglez Visiter Phnom Penh en 2 jours

6 réflexions sur “Mon récit de 2 jours pour visiter Phnom Penh”

  1. séjour à maurice

    C’est intéressant de pouvoir visiter ce beau pays, il y a tant de chose à découvrir que pour la splendeur du pays, que la tendresse qu’elle pourrait nous offrir.

  2. Merci pour les informations pratiques ! J’espère avoir le temps de passer par Phnom Penh lors de mon prochain voyage. Je pense aussi passer par le musée Tuol Sleng, même s’il faut que je m’y prépare …

  3. Beau petit récit;)

    C’est bien de dormir à l’écart des secteurs touristiques. Parfait pour ce trouver une gargote pour commencer la journée avec une bonne soupe locale;)

    S-21 …En effet, très lourd comme visite! Quoi dire de plus…

    On s’est promis de retourner à Phnom Penh lors d’un prochain passage en Asie du Sud-Est. Beaucoup à voir dans cette ville mouvementée;)

    Alex

    1. Merci Alex pour ton message. Je n’ai pas tout raconté, il y a tellement à dire. Je me consacrerai du temps pour en parler la prochaine fois.
      Pour S-21 je ne pense pas y retourner pour mon prochain voyage je me concentrerai sur d’autres lieux.

  4. En replongeant dans mes souvenirs phnom-penhois, j’ai été émerveillée par le Palais Royal, je m’étais sentie comme chez moi au marché russe, je voulais tout acheter et tout manger!
    Bien évidemment… il y avait le musée Tuol Sleng que mon père ne voulait pas vraiment me laisser visiter, comme il me savait très sensible, mais c’était l’endroit qui m’intéressait le plus dans cette ville.
    Bon après, j’ai beaucoup aimé l’ambiance de cette ville, légèrement chaotique, elle ne nous laisse pas indifférents du tout <3
    Ça fait déjà 7 ans que je ne suis plus retournée, alors ça a dû bien changer lorsque tu es allée là-bas!

    1. Tu as aussi vu Phnom Penh 🙂 Je ne sais pas si ça a changé car j y etais en 2012 et 2014 donc par rapport à ta visite je dirai que certainement au niveau immobilier il y a de nouvelles constructions… Mais c’est clair que ça ne nous laisse pas indifférent c’est une ville de contraste 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page