Du royaume de Siam aux temples d’Angkor avec Patrick de Carolis


Connaissez-vous cette émission intitulée « Le Grand Tour » ? C’est une série de films documentaires culturels diffusée sur France 3. Diffusion ce mercredi 16 avril 2014 à 20h45.

Pour cet épisode n°10 de « Le Grand  Tour », on emmène les téléspectateurs pour un voyage en Asie du Sud Est. C’est en Thaïlande et au Cambodge plus précisément que Patrick de Carolis part sur les traces des rois et des explorateurs du 19ème siècle qui ont permis à l’Occident de découvrir la richesse d’un patrimoine extraordinaire.

Les temples thaïlandais et Angkor

Le Grand Tour s’arrête à Bangkok sur les pas du roi Rama IV, roi atypique. Pendant vingt-sept ans il a été moine et a voyagé à travers tout le Siam. On visite le fameux temple qui abrite le bouddha couché, le Wat Pho et une étape incontournable pour les hommes thaïs, l’ordination d’un novice.

On continue la route en passant par la ville de Nakhon Pathom connue pour son édifice bouddhiste comme le plus haut du monde. Ce roi était passionné d’histoire et d’archéologie et s’intéressait aux principaux sites historiques de son pays. On part donc à la découverte de Sukhotaï et Ayutthaya, deux anciennes capitales du royaume de Siam.

Ensuite on  fait halte à Oudong au Cambodge pour suivre les traces de l’explorateur et naturaliste français du 19ème siècle Henri Mouhot. Nous y découvrons l’art traditionnel de l’orfèvrerie et un témoignage du passé monarchique de la ville.

Oudong
Crédit photo: Vue aérienne de Oudong – Le Grand Tour

 

Puis c’est à Phnom Penh que nous nous rendons, ancienne petit ville de province devenue la capitale du pays.

Le voyage se poursuit avec la rencontre de la princesse Buppha Devi, ancienne danseuse étoile pour mieux comprendre la danse khmère. Le musée national du Cambodge nous apprendra d’autres formes de l’art khmer.

Cette étape du Cambodge se termine par la visite du Tonlé Sap et de ses villages flottants pour arriver à la mystérieuse cité d’Angkor.

Village flottant du Tonlé Sap
Crédit photo: Village flottant du Tonlé Sap – Le Grand Tour
Vue aérienne du temple d'Angkor
Crédit photo: Vue aérienne du temple d’Angkor – Le Grand Tour

Patrick de Carolis et « Le Grand Tour » partent également à la rencontre de…

Dans cet épisode, Patrick de Carolis rencontre Laurent Couson et Azzedine Beschaouch.

Laurent Couson est un auteur, compositeur et interprète qui vit une bonne partie de l’année à Bangkok nous témoigne du Bangkok thaïlandais au quotidien.

Azzedine Beschaouch, archéologue, nous explique comment préserver ce site exceptionnel.

En attendant la diffusion de cet épisode, je vous laisse apprécier le teaser sur la chaîne Youtube ILC

MA NEWSLETTER
J'accepte que mes informations personnelles soient transférées vers MailChimp.
Pour resté informé des nouveautés: mes prochains voyages, derniers articles, exclusivités, bons plans...
En renseignant votre email, vous acceptez de recevoir les derniers articles du blog par mail et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité. Nous détestons le spam. Votre adresse e-mail ne sera pas vendue ou partagée avec quelqu'un d'autre. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinsription ou en nous contacter via le formulaire de contact
Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
Le partage c'est la vie :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 Comments

  1. bernard regine
    14/08/2017
    Reply

    ou puis je me procurer le dvd de l’émission de patrick de charolais , du 16 avril 2014 sur le siam aux temples d’angor

  2. Thomas@Conseils Voyage
    18/04/2014
    Reply

    Salut Rattana, j’ai regardé l’émission mercredi soir. ça m’as rappelé de très bons souvenirs de mon voyage en Thaïlande. J’ai été surpris de voir que les champions de box thai soit des Français.

    • 18/04/2014
      Reply

      Oui ils sont champions tant mieux pour eux mais j’ai été aussi étonnée et à la fois déçue de le savoir.
      C’est comme partout pas mal de personnes s’approprient les techniques ou le savoir d’un pays et ils deviennent meilleurs que les locaux :/

      Je ne sais pas comment réagiraient les français si un thaïlandais ou une personne de nationalité étrangère venait s’installer en France et fabriquait le pain en étant artisan boulanger aussi bien et même voire mieux qu’un vrai boulanger français…

      • Dupuy
        14/06/2016
        Reply

        Dans un univers mondial, c’est l’excellence qui doit primer quelque soit vos origines ou votre couleur de peau.
        Un boulanger thaïlandais qui fait du bon pain en france je serais le premier dans sa boulangerie.

        • 14/06/2016
          Reply

          Vous ne serez pas vexé et c’est tant mieux, il en faudrait beaucoup de personnes qui pensent comme vous dans ce monde. Ce n’est pas le cas de tous. Merci pour votre commentaire

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *