Tam mak huong
Share on Facebook1Share on Google+0Tweet about this on Twitter2Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂

Voyager au Laos c’est découvrir sa culture, son patrimoine, sa population et bien sûr sa gastronomie. Quoi vous ne mangez que des frites et des hamburgers en vacances ? Eh bien moi, quand je pars à l’étranger, j’aime bien découvrir ce que mangent les locaux.

Voici la recette de Nip (une amie laotienne de mon frère) qui nous a préparé le Tam mak houng. Après vous avoir fait découvrir le lap kaï, voici une entrée fraîche et légère.

Le tam mak huong est un plat à base de papaye verte et de tomates cerises.

Ce plat est une spécialité laotienne que j’adore, et j’aurai bien aimé vous inviter pour la déguster. Pour les curieux, voici la recette de Nip. C’est une recette parmi tant d’autres, toutes les recettes se ressemblent plus ou moins à vous de l’ajuster en fonction de vos goûts.

Recette pour 4 personnes

Préparation : 20 minutes

Ustensiles : Se munir d’un mortier et d’un pilon

Ingrédients :
Une papaye verte (utilisez une demi si elle est grande)
6 tomates cérises
1 gousse d’ail
1/2 cuillère à soupe kapi un peu moins d’une cuillère à soupe
1 cuillère à café de glutamate
1 pincée de sucre
1 cuillère à café de nam pa (sauce à base de poisson)
1  citron vert
1 pincée de sel
1 piment ou 2 selon vos goûts

1/ Préparer la sauce

Mettre dans le mortier la gousse d’ail avec le piment, le sucre, le glutamate et le capy et écrasez le tout avec le pilon.
Ensuite ajoutez le nam pa (sauce de poisson) et le jus de citron vert.

Goûter votre sauce  et assaisonnez à votre convenance.

Continuez d’écraser les ingrédients avec le pilon et ajoutez la moitié des tomates cerises, mélangez le tout.

2/ Préparez la papaye verte

Lavez, épluchez et râpez la papaye verte à l’aide d’une mandoline.

3/ Mélangez à la papaye verte la sauce

Il faut que la mixture soit homogène pour bien faire pénétrer la sauce dans la papaye et les tomates cerises. Ajouter le reste des tomates cerises.

C’est prêt !

Accompagnement : Idéalement, je mange le Tam mak houng avec des ailes de poulet, du riz gluant et la couenne de porc frit.

Particularités:
Typiquement laotien
Odeur de la sauce à base de saumur de poisson
Plat épicé, sucré et acide

Cette recette du tam mak houng a une variante le tam mak teng (salade de concombre) avec les mêmes ingrédients si vous souhaitez tester !

Qu’avez-vous mangé de semblable lors de vos voyages à l’étranger ?

Share on Facebook1Share on Google+0Tweet about this on Twitter2Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂