lap-kai
Share on Facebook1Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest19Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂

Il y existe un bon nombre de spécialité lao, vous vous demandez de quoi il s’agit. Si je vous dis « poulet « , « coriandre », « menthe »… ? Je vous invite à lire la suite pour le découvrir…

Cette spécialité laotienne est connu sous le nom de lap kaï ou laab kaï, je l’ai découvert grâce à ma mère (d’origine laotienne) durant mon enfance, et à chaque fois que j’en mange, j’en redemande !

Au Laos ce plat est facile à préparer et se mange pour fêter de grands événements, une naissance, un mariage, un nouvel an. « Lap » en laotien signifie richesse et cuisiner le lap ça apporte la richesse à la famille et aux convives. Le lap kaï est le plus facile à consommer car à base de poulet, les autres variétés de lap se consomment  mais tous les occidentaux ne sont pas fans de lap sinh (à base de viande de bœuf crue) steak tartare, ou de lap pa (poisson cru) ou de lap pét (canard).

Il est accompagné de riz gluant et de légumes frais crus (endives, concombres, soja, feuilles de menthe, haricots verts, radis…)

Lap Kaï

Crédit photo: Photo vip-blog.com

Si vous souhaitez goûter le lap kaï je vous invite à reproduire la recette ci-dessous chez vous.

Nombre de personnes : 4
Cuisson : 35 minutes
Coût : pas cher

Avant la préparation

Vous avez besoin de ces ustensiles :

  • Un grand saladier
  • Une poêle
  • Un couteau et une planche à découper
  • Un hachoir pour viande ou un mixeur

Ingrédients

  • 4 cuisses de poulet fermier de préférence
  • 12 gésiers de canard
  • 1 citron vert
  • 2 cuillères à soupe de jus de padek (sorte d’anchois lao)
  • Sel
  • ¼ bouquet de coriandre
  • ¼ bouquet de menthe
  • ¼ ciboulette chinoise
  • 2 échalotes
  • 20g de galanga (gingembre thaï)
  • 4 feuilles de combava (cytrus hystrix)
  • 2 cuillères à soupe de poudre de riz gluant grillé
  • 1 piment frais
  • 3/4 l d’eau

Préparation

  • Désosser les cuisses de poulet et mettre les os de côté, surtout ne pas les jeter
  • Assaisonner la viande de poulet avec un peu de sel et la faire revenir dans une poêle pendant 15 minutes, retourner de temps en temps.
  • Dans une casserole, remplir ¾ de litres d’eau, saler et faire bouillir les os et les gésiers à feu moyen pendant 20 minutes. Y prélever 4 cuillères à soupe et les mettre de côté dans un petit bol
  • Laver les légumes
  • Emincer les citronnelles finement ainsi que les feuilles de combava et les échalotes. Hachez les galangas en petits morceaux
  • Couper les feuilles de menthe, la coriandre et la ciboulette grossièrement
  • Hacher la viande grossièrement et émincer les gésiers finement
  • Dans un saladier: mettre la viande et les gésiers, ajoutez le jus de citron vert, le padek, le bouillon (4 cuillères à soupe du petit bol), la citronelle, le galanga, l’échalote et les feuilles de combava
  • Bien mélanger cette mixture et ajouter la menthe, coriandre et la ciboulette

Voilà le plat est prêt, vous pouvez disposer sur une assiette et ajouter des légumes frais autour.

A noter que ce plat n’est pas lourd à digérer et contient que très peu de matières grasses. Avec les feuilles de combava et la menthe et la coriandre, le lap kaï est très parfumé.

Et vous, avez-vous déjà goûté à ce plat ? Qu’en pensez-vous ?

Share on Facebook1Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest19Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂