voyage-asie
Share on Facebook45Share on Google+0Tweet about this on Twitter5Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂

Voilà un article qui en dit un peu plus sur la perception de mon premier voyage en Asie. Jusqu’à présent je n’avais pas  encore l’occasion de le faire  au travers d’un billet.

Je profite de l’évènement interblogueurs organisé par Jérémy du blog Roadcalls.fr dont le thème est « Mon premier voyage », auquel je participe. Je vais vous faire part des mes impressions générales sur mon premier voyage en Asie du Sud Est, et je vous demande si cet article vous plaît, d’aller voter pour lui ici. Un grand merci d’avance 🙂 Khop chay laï laï

Le jour où mes parents m’ont parlé d’un voyage en Asie, j’étais alors encore sans emploi. Sortant d’une formation, ma priorité était de trouver un emploi pour subvenir à mes besoins primaires (manger, boire, me loger).

Si vous ne le savez pas encore, chez les laos et les khmers, la réussite professionnelle est très importante, tous les enfants laotiens et cambodgiens de parents immigrés en France pourront vous le confirmer.

Et comme j’attache beaucoup d’importance à ma vie professionnelle, j’avais du mal à être enthousiaste à l’annonce de ce voyage. Comment cela pouvait-il m’arriver ? C’est très simple, quand vous êtes préoccupé par une chose vous avez du mal à vous réjouir pour autre chose. En tout cas, je fonctionne ainsi.

Alors j’ai dû faire un travail sur moi-même et me décider très rapidement pour un peu oublier le stress du chômage et combler ce manque d’activité par un voyage en Asie.

Réflexion et prise de conscience

En très peu de temps, (3 semaines avant le départ), je n’ai cessé de penser à propos de ce voyage…

Après tout, j’avais plusieurs raisons pour ne pas refuser: c’est:

  • mon premier voyage en Asie
  • mon voyage le plus loin de chez moi
  • le premier et certainement le dernier voyage en famille au Laos et au Cambodge
  • je n’avais pas à ce moment là pas d’activité professionnelle
  • rien ne me retenait

Après cette réflexion j’ai pris conscience d’une chose: vivre davantage au présent, et saisir les opportunités qui se présentent sans trop penser au lendemain. Avoir peur, peut nous freiner dans les actions que l’on souhaite entreprendre. En voyage, cela s’applique également. Si on me propose un voyage et que rien ne m’en empêche alors j’y vais !

Impatiente et enchantée

Après m’être décidée, je ne pouvais m’empêcher de dire à tout mon entourage “je pars en Asie”. J’étais tellement heureuse de savoir que j’allais partir qu’il fallait que j’en fasse part autour de moi. N’avez-vous jamais ressenti cette émotion ? Se sentir bien à l’idée de faire quelque chose ou de dire une bonne nouvelle ?

J’étais devenue impatiente et je m’étais empressée de préparer ma valise, réserver les billets d’avion…

J’étais enchantée, émerveillée, je ne sais pas si ce sont les bons termes pour juger de mon état à ce moment là.

voyage-asie-happy

Découvrir ses racines pied à terre, voir la population, parler, sentir, gouter, manger… je n’avais encore rien fait que je mourrai déjà d’envie d’y être.

Et une fois que j’ai posé mes pieds sur le sol cambodgien “Waouh” était le premier mot que j’ai prononcé pour ne pas dire “p****”, c’était ma première réaction spontanée pour juger de la chaleur au Cambodge, une grande première pour moi 🙂

Beaucoup de choses à faire au programme comme visiter un village flottant au Cambodge,  visiter le musée retraçant une partie de l’histoire des khmers rouges de Tuol Sleng,  rendre visite au Mont Phousi à Luang Prabang et les grottes de Pak Ou au Laos et tant d’autres…

alentours-de-pak-ou

Crédit photo: Alentours de Pak Ou – Rattana CHIN

serpent-wat-phnom

Crédit photo: Serpent à Wat Phnom au Cambodge – Rattana CHIN

Le plus important pour moi a été de rendre visite à toute ma famille, mes cousins et cousines dont je ne connais pas le nom 😀

Ce qui m’a le plus marqué et plu, ce sont les gens souriant, je n’en ai pas vu en train de faire la moue pas comme en France 😀

Loupés et désillusions

Visite éclaire

Il y a énormément de choses à voir et à faire mais mon programme ne me le permettait pas. Je n’avais rien préparé puisque ce sont mes parents qui avaient tout programmé…

Et en 15 jours de voyage, c’est très très court, je l’avoue, je n’ai pas arrêté de faire la course contre la montre.  Et vous l’aurez deviné, je n’ai pas tout vu de mes pays dont je suis originaire 🙁

Pour vous donner quelques exemples:

  • J’ai dû prendre 2 fois l’avion en lignes intérieures

VIENTIANE – LUANG PRABANG (aller-retour)

SIEM REAP – VIENTIANE (aller-retour)

  • Je me suis baignée 30 minutes à Sihanoukville

Attention aux arnaques

Comme partout, quand on voyage, il y a des arnaques et mon aventure au Laos m’a laissé un petit goût amer sur mon achat car je n’ai pas su bien négocié.

La misère

Aux magnifiques paysages, aux nombreux temples… on ne peut pas ignorer la pauvreté. Je l’ai croisé aussi bien au Laos aux alentours de la grotte de Pak Ou qu’au Cambodge à Phnom Penh et à Angkor.

Ce que j’ai retenu

  • Au Laos et au Cambodge les gens sont souriants
  • On négocie la plupart du temps sur les marchés sauf dans les magasins où les prix sont indiqués
  • Voyager en décembre au Cambodge et au Laos est très agréable, le temps est chaud mais supportable
  • La circulation est infernale dans la capitale khmère
  • L’éducation de mes parents m’a servi pour avoir la bonne attitude sur ce qu’il faut faire et ne pas faire
  • Je comprends pourquoi au Laos et au Cambodge on roule tous en pick-up, les routes ne sont pas toutes plates 😀
  • Préférez boire l’eau en bouteille et mangez les légumes cuits ou bouillis

Ce que je vais faire

  • Y retourner pour un voyage plus long
  • Visiter les régions non visitées
  • Inclure une destination supplémentaire, pourquoi pas la Thaïlande 🙂
  • Gérer au mieux mon budget pour mieux profiter. Maintenant, je sais que pour trouver un billet d’avion pas cher, si on s’y prend bien et à l’avance on peut faire de jolies économies.
  • Faire plus de photos
  • Faire des rencontres
  • J’oublie certainement des choses à cette liste 🙂

Voilà. Il y avait quelques imperfections mais ça reste pour le moment mon plus grand voyage en Asie en famille et même si tout n’est pas parfait, il sera toujours mémorable 🙂

Si mon article vous a plu, vous pouvez voter pour moi en cliquant ici .

Qu’avez-vous pensé de mon premier voyage en Asie? Et le vôtre, partagez-moi votre expérience.

Share on Facebook45Share on Google+0Tweet about this on Twitter5Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂