nouvelanlao-vientiane
Share on Facebook67Share on Google+0Tweet about this on Twitter2Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂

Le nouvel an lao et khmer sont des fêtes que je connaissais mal. Malgré mes origines lao et khmère, j’ai des lacunes quant à la façon de fêter le nouvel an au Laos et au Cambodge car je n’ai pas encore eu l’occasion de le fêter au pays.

Alors j’ai décidé d’effectuer quelques recherches afin d’y apporter quelques réponses. J’ai compilé dans ce billet les informations qui me semblent les plus pertinentes pour vous faire une idée du nouvel an lao et khmer.

Le nouvel an lao khmer: les origines

Le nouvel an est une fête de l’eau liée au bouddhisme theravada. Cette fête est aussi célébrée en Thaïlande (Songkran) et en Birmanie. Chaque année cette fête se déroule du 13/14 au 15/16 avril en se basant sur le calendrier chrétien. Les lao et les khmers à l’étranger peuvent modifier les dates pour les faire coïncider avec un weekend. En 2014 on fête l’an 2557 ! Et cette année, on fait la fête les 13, 14 et 15 avril 🙂

Autrefois au Cambodge, la nouvelle année tombait fin novembre et début décembre suivant le calendrier solaire. Au XI ème siècle, la fête de la nouvelle année khmère a été déplacée au cinquième mois du calendrier lunaire mi-avril) par les rois Suryavarman II ou Jayavarman VII (les sources sont en désaccord sur ce point).

95% de la population est paysanne, du mois de novembre au mois de mars, c’est la saison la plus active pour la récolte du riz. Après le mois de mars, les cambodgiens ont plus de « temps libre » , le mois d’avril est la période idéale pour faire la fête de l’eau car il fait très chaud. Cette fête correspond au moment de la saison sèche la plus chaude de l’année, juste avant la saison des pluies.

Au Laos, traditionnellement, les femmes arrosaient les hommes avec de l’eau, une manière pour elles de leur rappeler leur statut de force et de dominance. Aujourd’hui, tout le monde s’arrosent d’eau.

Comment faire la fête du nouvel an au Laos et au Cambodge ?

De manière générale et pour la plupart d’entre vous, la fête de la nouvelle année à la manière occidentale se caractérise par une soirée entre amis en discothèque, sur un bateau, repas en famille ou dans un restaurant. Cela semble assez réducteur non ? Peu importe, ce que je tente de vous dire c’est qu’au Laos et au Cambodge, la population  a une manière particulière de célébrer le nouvel an qui ne ressemble en rien à ce que nous connaissons en Occident.

Pendant trois jours, on fait la fête !

  • on nettoie les statues de bouddhas à l’eau avec l’eau bénite
  • on se barbouille de charbon noir et de farine blanche et de peinture rouge pour éloigner les mauvais esprits
  • on arrose les passants à l’eau
nouvelan-luangprabang

Crédit photo: http://delamorinasia.files.wordpress.com/2011/05/0380_laos_luang-prabang_nouvel-an-phimai.jpg

  • on va au marché le premier jour (Luang Prabang) qui réunit les petits commerçants
  • on se baigne dans le Mékong (Luang Prabang) pour se nettoyer de ses péchés
  • on nettoie la maison pour éloigner les mauvais esprits avec l’eau bénite
  • on porte la tenue traditionnelle
  • on danse le Lam Vong au Laos
  • on assiste à l’élection de Miss Pimai Lao (concours de beauté)
miss-pimailao

Crédit photo : Election de Miss Pi Mai Lao – http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article12860

Au Cambodge:

Le premier jour, les cambodgiens se déguisent, brûlent de l’encens et apportent des offrandes à l’autel. Pour avoir de la chance, ils s’arrosent d’eau bénite sur le visage le matin, puis sur la poitrine et les pieds le soir.
Le deuxième jour, jour de charité, les plus riches aident les pauvres dans le besoin.
Le troisième jour, on nettoie les statues de bouddha, c’est aussi le jour de la prospérité et de la longévité. Les plus jeunes aspergent d’eau les plus anciens (parents et grands-parents).

baci-laos

Crédit photo: Baci ou Soukhan au Laos – http://khiri.com/signature/traditional-baci-ceremony-local-village/

Au Laos:

Le premier jour, à Luang Prabang, est organisé un grand marché. Ensuite il y a une fête sur l’île de Xieng Men située en face du Mékong où les laotiens construisent des petits châteaux de sable. On se baigne dans le Mékong pour se laver de tous les péchés accumulés de l’année.
Le second jour, jour noir sans année, on nettoie sa maison pour la préparer au premier jour de l’année suivante. A lieu le grand défilé qui mène le Prabang au Wat Xieng Thong.
Le troisième jour, les laotiens arrosent les statues de bouddha et prient le bonheur.

Ailleurs, on peut faire le « baci » ou « soukhouane » cérémonie traditionnelle. Des bacis sont organisés à n’importe quel moment de l’année, pour le nouvel an les familles en organisent le dernier jour de fête.
On s’agenouille autour d’un autel fleuri. On nous formule les voeux et on nous noue un fil de coton blanc autour du poignet , simultanément on fait nos souhaits.

En dehors du Laos et au Cambodge

Un aperçu:

 
Nouvel an khmer en France 🙂

 


Nouvel an lao au Québec 🙂

Sinon en bref

Prenez garde

Si vous souhaitez assister et participer au nouvel an lao à Luang prabang, sachez que tous les commerces ferment pour faire la fête durant cette période et que tous les guest-houses affichent « complets ». Que vous soyez au Laos ou au Cambodge, renseignez-vous bien sur les transports qui circulent ou pas.

Pensez à réserver à l’avance une hôtel ou une guest-house, j’ai entendu dire que les prix grimpaient, je ne saurai vous dire par combien les prix sont multipliés.

Tous les coups sont permis ou presque…

Vous allez pouvoir vous équiper de pistolet à eau et arroser tous les passants ! Enfin, n’arrosez pas les moines bouddhistes et les véhicules à deux roues qui risqueraient d’avoir un accident. Et surtout n’oubliez pas les règles de savoir-vivre et savoir -être au Laos qui sont identiques au Cambodge.

Comment dire bonne année ?

En laotien: « Sabaidi pimaï » 🙂
En cambodgien: « Soursdey Chnam Thmey »  🙂

Sources:
http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article12860

Voilà pour ce petit tour d’horizon du Pimai et du Chaul Chnam Thmey. J’espère que cela vous donnera envie de faire la fête avec les laos et les khmers ! Si vous avez déjà vécu une expérience similaire, n’hésitez pas à la partager ci-dessous.

Share on Facebook67Share on Google+0Tweet about this on Twitter2Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂