Kuy teav
Share on Facebook130Share on Google+0Tweet about this on Twitter2Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂
Manger des toasts, des céréales avec du lait, un croissant, un bol de fruit et un yaourt au petit déjeuner au Cambodge, je dis non merci. Moi, c’est café khmer et kuy teav car quand je voyage j’aime bien manger local. Devinez à quel moment de la journée on déguste le kuy teav ? Lisez la suite et vous saurez tout avant de le déguster sur place 😉

Le kuy teav qu’est ce que c’est ?

Le kuy teav est un plat à base de nouilles de riz que l’on consomme au Cambodge mais également au Laos, en Thaïlande et au Vietnam.
Selon les régions, vous trouverez des variantes que vous découvrirez ci-dessous mais celle que je préfère est celle préparée au boeuf.
Le kuy teav ce n’est pas seulement des nouilles avec de la viande. Il s’agit en fait d’une soupe de nouilles de riz.
1/ Dans un bol, on verse les nouilles de riz (cuites préalablement plongées dans de l’eau chaude)
2/ et on vient ajouter des boulettes de viandes et/ou des émincés de viandes diverses.
3/ On verse le bouillon d’os de boeuf que l’on a préparé en amont sur les  nouilles et la viande.
4/ Ensuite on assaisonne à notre convenance et on y ajoute les herbes aromatiques pour apporter plus de goût à notre plat.
5/ On se régale !

Où manger le Kuy Teav ?

  • Vous pourrez trouver facilement des petits boui-boui en ville qui proposent de manger le kuy teav. J’en ai mangé à Phnom Penh, Siem Reap, Battambang sans problème.
  • Vous pouvez également en consommer dans certaines guesthouses qui vous proposent des petits-déjeuners khmers. Demandez le menu avant de déposer vos sacs ou valises 😉
  • Dans les Psar (marchés en khmer), on prépare aussi le kuy teav. Un bol de kuy teav vous coûtera entre 4000 et 6000 riels en fonction de vos goûts (type de nouilles, viande etc)
  • Chez l’habitant, cela dépend des familles. Quand vous vous promenez le matin en ville, vous verrez que le kuy teav est très demandé le matin. Les tables des boui-boui sont pleines…Dans ma famille qui vit à Phnom Penh, on préfère aller manger le kuy teav en ville, il en est de même de ma famille qui vit à Vientiane au Laos.

Quelques variantes du kuy teav

Kuy teav au porc

Kuy teav au porc avec crevettes

Ne trouvez-vous pas que cela a l’air plus appétissant que de manger des araignées du Cambodge

  • On peut manger le kuy teav au boeuf, principalement le bouillon est fait à base d’os de boeuf ou de queue de boeuf
  • Le « kuy teav Phnom Penh » est composé foie, d’intestins et langue de porc sans oublier le sang. Ça a l’air appétissant non ? Je dirai que c’est plutôt pas mal pour y avoir déjà mangé le kuy teav Phnom Penh car c’est ainsi que l’on nomme cette variante.
  • J’en ai déjà mangé au porc…d’autres avec des boulettes de poisson avec quelques crevettes…
On dit que les cambodgiens sont un peu offensés quand on leur compare le kuy teav au « phô » (spécialité vietnamienne) mais quelle est la différence ? Je ne saurai vous dire, peut-être qu’elle se trouve dans la préparation du bouillon 😉

Une recette…

Je n’ai pas ma propre recette mais je peux vous citer celle-ci qui se rapproche de celle que ma mère me prépare.

Pour 4 personnes

Ingrédients

12 tasses d’eau
3 de queue de bœuf
2 paquets de nouilles de riz (laissez les trempés dans l’eau 30 minutes)
1 oignon moyen, pelé et écartelé

Épices

1 étoile d’anis
½ cuillère à soupe de poivre noir
½ cuillère à soupe de graines de coriandre
5 gousses d’ail , pelées
2 pouces de gingembre , pelé et découpés en tranche

Assaisonnement

1 cuillère à soupe de sucre brun
2 cuillères à soupe de sauce de poisson
1/2 cuillère à soupe de sauce soja foncé

Pour les garnitures selon vos goûts et vos envies

émincés de boeuf
émincé d’oignons doux
boulettes de boeuf (pré cuites au rayon surgelé de votre magasin asiatique)
sauce hoisin (sauce barbecue chinoise utilsée souvent pour faire sauter la viande et les légumes)
sauce Siracha (sauce piquante thaïlandaise)
pousses de soja
feuilles de coriandre
jus de citron vert

…avec sa préparation

  • Apportez 12 tasses d’eau à ébullition et ajouter la queue de bœuf.
    Porter à ébullition et ajouter les oignons en quartiers et les épices suivies par tous les assaisonnements.
  • Laisser bouillir pendant 15 minutes, puis baisser le feu à doux et laisser mijoter couvert pendant 3 heures. Vérifiez de temps en temps et écumer l’écume mousseuse qui remonterait en surface.
[c5ab_box c5_helper_title= » » c5_title= »Astuce » type= »alert-info » ]Si vous voulez réduire la teneur en matières grasses, vous pouvez le faire un jour au réfrigérateur. Le lendemain matin, la graisse va se durcir et se hisser à la surface. Il sera ainsi plus facile de retirer la graisse à l\’aide d\’une cuillère à soupe.[/c5ab_box]
  • Jeter les os et sans oublier de réserver la viande à détacher des os pour les garnitures. Laissez le bouillon venir à ébullition avant de servir.
  • À côté, faites cuire les nouilles de riz dans une passoire d’eau bouillante environ 1-2 minutes et égouttez les. Mettez ensuite les nouilles dans un bol
  • Ajouter les garnitures supplémentaires de votre choix. La viande de boeuf  est placée au dessus des nouilles.
  • Verser environ 2 tasses de bouillon dans chaque bol, distribuer le bouillon chaud et tous les ingrédients. Servir avec les garnitures et votre choix de condiments

Si vous souhaitez découvrir d’autres spécialités de la cuisine locale, rendez-vous sur page où j’ai regroupé des articles sur la cuisine lao et khmère.

Alors cela vous donne t-il envie de découvrir ce met cambodgien ? Ou où avez-vous gouté au meilleur kuy teav durant votre voyage en Asie du Sud Est ?

Share on Facebook130Share on Google+0Tweet about this on Twitter2Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂