Canard laqué
Share on Facebook1Share on Google+0Tweet about this on Twitter5Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂

Manger avec une fourchette ? avec un couteau ? une cuillère ? avec les doigts ? ou avec des baguettes ? Voilà bien une question que l’on peut se poser avant d’aller manger chez l’habitant surtout à l’étranger. Pour le savoir il est préférable de s’y essayer plutôt que de le découvrir via un bouquin non ? Et si vous souhaitez découvrir des spécialités culinaires en dehors des hôtels et des restaurants, là aussi oubliez vos guides car je voudrai vous parler d’une nouvelle façon de consommer: le food surfing.

Une nouvelle façon de partager ses repas avec le food surfing

Repas de familleVous connaissez déjà certainement le couchsurfing, le fait de passer par des plateformes vous permettant d’aller dormir chez l’habitant lors de vos voyages… Le foodsurfing est un concept tendance qui fonctionne de la même manière que le couchsurfing à quelques exceptions près.J’ai découvert récemment la plateforme Vizeat et je voudrais vous en parler car je trouve leur concept génial. Oui je sais ça fait de la publicité, mais en rédigeant cet article je pense aux laotiens, cambodgiens voire même aux expatriés d’Asie du Sud Est qui voudraient partager de bons moments avec les voyageurs.

En bref:
Vous réservez un repas chez un hôte en Europe ou à l’étranger sur la plateforme via internet, vous vous donnez rendez-vous et hop à table ! Vous échangez autour d’un repas, un moment convivial et plein d’échanges et de découvertes sur la culture du pays !
En détails:
Pour l’hôte:
Il crée un compte sur la plateforme et propose un repas illustré de quelques photos (il fixe le menu, le tarif et ses disponibilités)
Pour l’invité:
Il va sur la plateforme à la recherche d’un repas ou d’une spécialité à découvrir (italien, mexicain, indien, asiatique, thaï, khmer, laotien miam miam…), il envoie sa demande de réservation à l’hôte, une fois que c’est confirmé il ne reste plus qu’à se rendre chez l’hôte pour le repas.
Combien ça coûte ?
Gratuit pour l’hôte en créant son compte, il perçoit 100% du prix des ingrédients utilisés.
Payant pour l’invité, le tarif dépend du menu de l’hôte. Il paie comme s’il allait au restaurant sauf que ce sera en petit comité 🙂

Quel intérêt d’aller manger chez un hôte ou de recevoir des invités ?

Sukiyaki thaï

Sukiyaki thaï

Dans tout  voyage  la cuisine locale fait partie des découvertes que tout voyageur se doit d’essayer. On dit parfois que cuisiner c’est un art car dans chaque bonne recette chaque ingrédient a sa place rien n’est laissé au hasard, c’est bien pour cela que l’on dose 😉
Alors pour ceux qui voudraient découvrir les spécialités du Laos, du Cambodge ou de tout autre pays d’Asie du Sud Est, le food surfing peut être une solution. Et si vous n’aimez pas manger asiatique, alors il ne vous reste plus qu’à trouver un menu d’une spécialité différente car avec Vizeat on peut goûter à toutes les cuisines du monde, il suffit juste de trouver son hôte.
 Si vous êtes déjà en voyage vous êtes sur la bonne voie!
  • Vous mangez local, vous découvrez donc des spécialités culinaires que vous ne pourrez probablement pas mangé chez vous ? « Qui a déjà mangé du serpent séché au Cambodge ? Moi ! »
  • Vous découvrez une culture que vous partage votre hôte
  • Vous mangez moins cher qu’au restaurant et fait-maison
  • Et vous évitez de vous faire avoir dans les restaurants attrapes-touristes, eh oui il y en a partout même au Cambodge, j’ai eu quelques mauvaises expériences à Siem Reap ou ce n’était pas bien cuisiné 🙁
Si vous ne voyagez pas:
  • Découvrir une culture chez un hôte en France pourquoi pas ? Avec Vizeat partager un repas ça n’a pas de frontières.
    Et si demain, l’envie me prend de devenir hôte via la plateforme Vizeat et de vous recevoir chez moi pour un « diner presque parfait » (car il ne manque plus que le cadre ,-) ) et bien c’est possible !
  • Vous allez pouvoir:
    • tester vos talents de cuisinier et faire découvrir des nouvelles recettes et spécialités
    • rencontrer de nouvelles personnes
    • vous faire gagner un peu d’argent pour arrondir vos fin de mois
    • vous choisissez le type de repas que vous voulez faire découvrir, brunch, dîner…

Vous l’aurez bien compris, le food surfing présente pas mal d’avantages.

La différence avec le couchsurfing est que en tant que hôte, vos invités ne dorment pas chez vous ils payent le repas que vous leur préparerez. Puis tous les voyageurs n’ont pas forcément envie de faire du couchsurfing 🙂

Envie de tenter l’expérience ?

Devenir hôte avec Vizeat

 

En tant qu’invité:
Il ne vous reste plus qu’à trouver votre hôte sur le site.

En tant qu’hôte:
Si vous êtes expatriés français, suisse, belge, montréalais ou laotiens, cambodgiens peu importe, si vous avez envie de faire découvrir votre culture ou partager un moment convivial avec vos invités voyageurs, pourquoi ne pas devenir hôte ?

Pour devenir hôte, c’est simple, rendez-vous sur Vizeat et cliquez sur « Inscrivez-vous », une fois que votre compte est crée, vous pouvez proposer votre repas en cliquant sur le bouton rouge « Postez votre repas »

Petite FAQ:
A qui payer le repas ?
C’est Vizeat qui gère les paiements pour faciliter la tâche et en cas de problème il faut préciser qu’il existe une assurance pour les hôtes jusqu’à 100 000 euros garantie par la Lloyds de Londres.
Pour mon prochain voyage en Asie du Sud Est, je compte bien manger chez l’habitant, si vous souhaitez me recevoir autour d’un bon repas, pourquoi pas me proposer votre recette de kuy teav ou votre tam mak houng ou votre lap ?
Et vous, que pensez-vous de ce concept de partage de repas ?

Share on Facebook1Share on Google+0Tweet about this on Twitter5Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂