La déchirure
Share on Facebook3Share on Google+0Tweet about this on Twitter3Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂

Cela fait un petit moment que j’y pensais mais je n’osais pas en parler au travers d’un article. En fait je vous parle d’un film que j’ai vu et aimé et qui m’a complètement bouleversé. Il s’agit de “La déchirure”.

Parce que je m’intéresse à mes origines, alors je m’informe à travers les expérience de mes parents, de notre voyage au Cambodge, de quelques livres et de nombreux articles sur internet. Aussi je me nourris de nombreux documentaires et reportages sur le Cambodge qui sont diffusés régulièrement à la télévision ou de vidéos sur la toile. Les vidéos de Nicolas Bailleul nous montrent de jolies images, je lui avais consacré une interview il y a quelques mois.

Puis il y a de nombreux films qui valent la peine d’être vu car ils sont très bien réalisés. La déchirure en fait partie. Il y a quelques mois, j’ai regardé ce film sur l’histoire du Cambodge et je vous recommande vivement de le regarder.

Fiche technique de La déchirure

Titre: La déchirure
Titre original: The Killing Fields
Durée: 138 minutes
Sortie en France: 13 février 1985

Synopsis

Le but n’est pas de vous raconter le film du début jusqu’à la fin. Je préfèrerais que vous le regardiez par vous-même et que vous puissiez en faire une critique et vous faire votre propre opinion. Si vous connaissez les acteurs Sam Waterston et John Malkovich vous les retrouverez dans ce film !

En attendant de vous le procurer, je peux néanmoins vous le résumer en quelques lignes.

Le film est tiré d’une histoire vraie. En 1975 le journaliste américain au New York Times Sydney Schanberg (Sam Waterson) est assisté par Dith Pran. Sydney réussit à faire rapatrier la famille de Dith Pran par avion et ce dernier reste sur le territoire cambodgien pour couvrir les évènements. Tous les deux assistent à l’entrée des khmers rouges dans la capitale et sont témoins de leur cruauté. Dith Pran sauve la vie de Sydney et réussit à retourner aux Etats-Unis ce qui n’est pas le cas de Dith Pran qui est arrêté et envoyé dans un camp de travail…
Je ne vous en dis pas plus. Je vous laisse visionner la bande annonce.

Visualiser la vidéo de la bande annonce en VF


La déchirure – BA – VF par _Caprice_

Visualiser la vidéo de la bande annonce en VO

 

Ce que j’ai préféré

J’ai particulièrement aimé les jeux des acteurs Sam Waterston et Haing S. Ngor. Bien que John Malkovich joue dans le film ce n’est pas ce dernier qui m’a le plus marqué.

Sam Waterston et Haing S. Ngor nous démontrent une très belle histoire d’amitié. L’amitié est une chose très importante à mes yeux et cette histoire m’a fortement ému car elle montre que leurs liens sont forts malgré les événements de l’époque.

On voit en partie la dictature de Pol Pot mais il n’en faut pas plus pour savoir que le génocide cambodgien est un drame humain de l’Asie du Sud Est. Dans le film La déchirure, de nombreuses images sont choquantes, si vous avez une âme sensible, abstenez-vous de regarder les scènes difficiles, zappez-les mais regardez le film jusqu’au bout.

Après avoir vu le film, la réflexion que je m’étais faite est que je me suis sentie en partie concernée.  Même si je n’ai pas vécu les événements avec les khmers rouges, deux millions de personnes sont décédées de ce génocide. J’ai été bouleversée car j’ai vu l’horreur qu’ont vécu tant de familles cambodgiennes. Je suis d’origine cambodgienne, comment ne pouvais-je pas me sentir affectée ?

Sinon ce film est un chef d’oeuvre.

Qu’avez-vous ressenti en regardant ce film ?

Share on Facebook3Share on Google+0Tweet about this on Twitter3Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂