Circuler à deux roues Phnom Penh
Share on Facebook3Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂

Dans la plupart des pays en voie de développement,  le code de la route n’est pas toujours respecté bien qu’il en existe un. La première fois que l’on arrive à Phnom Penh, on doit se préparer mentalement pour circuler. Dans cette capitale d’Asie du Sud-Est, le bruit est omni-présent, la chaleur écrasante, aussi elle ne cesse de tourner comme un four resté branché sur le bouton ON.

Circulation en quelques mots

Quand je suis arrivée à Phnom Penh, la seule chose qui m’a effrayé est la circulation ! Vivant en Province en France, je n’apprécie pas de circuler à Paris. A Phnom Penh, c’est Paris en dix fois pire !

  • Beaucoup de monde dans la capitale près de 1 500 000 habitants mais pas de transport en commun (pas de métro, ni tramway, ni de ligne de bus)
  • Pollution malodorante à cela on peut ajouter les odeurs des marchés non-couverts
  • Le code de la route n’est pratiquement pas respecté

Vous avez l’impression que jamais vous n’y arriverez alors je vais vous donner quelques conseils pour réussir à circuler à Phnom Penh.

Circuler à Phnom Penh

Crédit photo: Circulation à Phnom Penh – Cambodge – Rattana CHIN

Si des cambodgiens réussissent à transporter un réfrigérateur sur un scooter dans une circulation telle que je vous l’ai décrite ci-dessus, alors pourquoi pas vous?

Savoir bien circuler en 2 roues à Phnom Penh

  • Savoir pédaler ou conduire une mobylette et/ou un scooter sinon vous n’arriverez pas à circuler dans la capitale khmère (alors prenez plutôt un tuk tuk)
  • Regardez partout quand vous êtes sur la route, même à l’arrêt. Ne vous endormez pas !
  • Soyez courtois, même si c’est chacun pour soi. Cela zigzague dans tous les sens, queues de poisson, freinage d’urgence…
  • Utilisez modérément le klaxon pour avertir
  • Restez zen, eh oui là où en France on n’a pas de patience, à Phnom Penh à 99% la population reste zen sur la route
  • N’ayez pas peur d’avancer, avancez !

En résumé

Si vous respectez les points ci-dessus normalement, vous devriez réussir à circuler à Phnom Penh comme tout le monde et y prendre plaisir. Il faut bien évidemment rester prudent 🙂

Crédit photo: Daniel Murphy http://www.theguardian.com

Maintenant à vous me dire quelles ont été vos expériences sur la circulation à Phnom Penh?

Share on Facebook3Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂