Conduire en Thaïlande
Share on Facebook130Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest1Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂

Si vous êtes sur cette page c’est que vous souhaitez peut-être conduire en Thaïlande. Savez-vous que 24000 personnes ont été tuées sur les routes thaïlandaises selon un étude de l’Organisation Mondiale de la Santé en 2015 ? Ces chiffres ont de quoi nous refroidir si l’on veut conduire en Thaïlande. L’absence de normes de sécurité et le manque d’applications des lois sont deux facteurs qui font de la Thaïlande le deuxième pays le plus dangereux pour les accidents de la route au monde.

N’ayant pas conduit en Thaïlande, je suis allée demander à des voyageurs de me raconter leurs expériences. J’ai pensé que cela pourrez vous intéresser d’avoir leur points de vue et leurs conseils pour bien conduire en Thaïlande.

Les récits et conseils de voyageurs pour bien conduire en Thaïlande

Jérémie, expatrié en Thaïlande

« Je suis Jérémie mais on m ‘appelle Jay parce que les Thais n’arrivent pas à prononcer mon prénom. J’ai 22 ans, parle le thaï et j’élève des chèvres avec ma chérie. Je travaille en import – export et perfectionne mon thaï à Bangkok. Je fais également des locations de chambres et d’appartements sur Bangkok pour des durées supérieures à 1 mois.

Dans ce pays splendide, la conduite n’est pas chose facile. D’une part en y conduit à gauche, bon… ça on ‘y fait très

Jérémie B

Jérémie B

vite il ne faut pas avoir peur, mais en voiture ça m’arrive toujours de mettre les essuis-glaces à la place des clignotants parce que les commandes sont inversées.

La Thaïlande est réputée pour être un pays très meurtrier sur les routes et ça c’est surtout dû en partie aux conducteurs de deux roues qui ne porte pas le casque. Je pense que si tout ces conducteurs portaient le casque les statistiques de nombre de morts sur la route seraient divisées par 2 voir… peut-être plus ! Quant à la conduite des thaïlandais, elle n’est pas la même partout.

« A Phuket, je crois que c’est le pire endroit ou j’ai conduit »

La bas l’alcool coule à flot et ce n’est vraiment pas rare de voir des gens ivres. Du coup ça grille des feux rouges. Ca roule à plus de 100 km/h dans des endroits où il y a beaucoup de monde. Et c’est aussi l’endroit où j’ai vu le plus d’accidents.

Avant de partir avec sa moto ou sa voiture de location il faut noter la moindre égratignure car nombreux sont les loueurs malhonnêtes et puis il se feront une joie de demander une somme astronomique pour une rayure qui était déjà là avant la location.

A Bangkok, les gens roulent pas trop mal. Je ne recommande pas à des débutants en conduite d’y rouler. Un des problèmes majeurs de Bangkok sont les bouchons. Apparemment, les feux de circulation sont très mal réglés ce qui créent ces bouchons interminables. Pour sortir de Bangkok en voiture, quand on est au centre il faut au moins 2 heures.

« Dans le nord, Chiang mai, Pai, Chiang rai… Rouler là-bas est un vrai plaisir. »

Les gens conduisent plutôt pas mal. Et puis il y a des paysages magnifiques. Attention aux débutants qui voudraient se lancer dans la route 1095: la route aux 1095 virages qui traverse Pai et qui va à Mae Hong Son. A Pai ça grouille de touristes avec des bandages aux genoux et aux bras 🙂

Mais en ce moment je fais des allers – retours Bangkok – Buriram (une petit ville dans l’Est, non loin du Cambodge) parce que j’ai une ferme avec ma petite chérie. J’étudie et travaille à Bangkok, et là c’est très dangereux. Ce sont des énormes routes nationales avec 4 voies parfois. C’est rempli de camions qui dépassent sans arrêt alors que tu arrives en face. Il n’est pas rare que des voitures arrivent à 200 km/h derrière toi en klaxonnant et en faisant des appels de phares.

La route est belle sur 10 kilomètres… et PAF.. un énorme nid de poule! du coup tu t\y attends vraiment pas, quand t’es en voiture ça va mais en moto ça fait très peur.

Pour rouler, il faut le permis international. J’avoue que je ne suis pas en règle parce que je conduis aussi une grosse moto et quand je leur montre le permis voiture, ça passe sans soucis 🙂 Malgré ce qu’on peut penser le casque est obligatoire. Et puis pour les règles de circulation j’ai jamais vraiment compris, faut faire au feeling, la fameuse « priorité de droite » je ne l’ai jamais vu en Thaïlande. »

Pour tout contact avec Jérémie Bargetzi par ici

Christophe, grand amoureux de Thaïlande

Chris Pattaya

Chris

« Je suis de Lyon et j’ai découvert la Thaïlande à l’âge de 21 ans mon premier grand voyage. Je suis tombé Amoureux du Royaume. J’y suis allé de nombreuses fois et depuis 12 ans j’y vais au moins 3 mois par an et j’y ai vécu en 2011 et 2013 à Pattaya.

J’aime bouger donc il m’est déjà arrivé de louer des voitures pour me déplacer de Pattaya et de me rendre dans la Famille de mon amie Thaïlandaise à Buriram en Isaan. J’ai fait jusqu’à présent 8000 km.

Sinon j’ai aussi loué des motos et des scooters pour me déplacer selon les itinéraires. En l’occurrence, j’ai souvent loué des motos pour me déplacer pour environ 200 kms allez-retour (250 CBR Honda Trial) qui est plus sécurisant sur les routes de Chiang Mai (direction Doi Suthep 60kms l’aller) et pour après prendre des chemins à l’intérieur de la jungle loin des touristes.

Le moyen de locomotion pour ce type de road trip est très bien, que ce soit pour la sécurité et les routes empruntées pour les visites de la province de Chiang Mai. Il en va de soi que je me fais plaisir aussi sur les Iles à me déplacer avec ce type de moto car bien sûr la jungle n’est pas loin.

« Faire des petits road trip avec une bonne cylindrée pour moi est un plaisir, un détachement total et de l’eco tourisme à 200% même si je pollue lol. »

« Je prends le scooter pour tous mes petits déplacements sur les îles de Thaïlande et toutes sans exceptions c’est ce qu’il faut avoir avec soi pour se déplacer aisément et pour avoir toutes les commodités nécessaires et bien sur toujours visiter et être libre de ses déplacements. »

Et pour finir le scooter c’est l’incontournable pour se déplacer dans des villes comme Pattaya, Phuket, Samui, etc toutes les villes sauf BANGKOK et j’insiste car si vous ne voulez pas mourir : ne louez pas à Bangkok ou alors vous êtes un conducteur déjà confirmé, sans oublier de rouler à gauche.

Voici mes conseils pour bien conduire en Thaïlande: C’est déjà tous ceux que l’on impose en France, même si les thaïlandais en sont bien loin derrière nous en matière de prévention et de sécurité et de faire respecter le code de la conduite comme chez nous. Mais c’est un sujet complexe de politique et en corruption donc comment vouloir faire respecter toutes les lois alors que les autorités elles-mêmes ne les respectent pas ?

Il y a un code et une conduite comme en France des autos écoles et un examen à passer. Pour l’obtenir l’examen, il faut répondre à quelques questions pour le code. Les thaïlandais ne respectent pas le code de la route, c’est sûr et certain. D’autant plus qu’ils ne se feront jamais arrêtés par la Police c’est clair et certain. Cependant les étrangers « Farangs » respectent ce que tu a appris à ton auto-école, fais surtout attention aux autres comme en France d’ailleurs mais en Thaïlande veille avec des yeux bioniques toutes choses qui pourraient de traverser devant ou ailleurs lol. Dangereux. Le permis international est obligatoire, il faut l’avoir sur soi en cas de contrôles, vous éviterez ainsi de payer une amende car c’est vous qui payez à la place des Thaïlandais puisqu’eux ne se font pas arrêter. »

Des questions sur la Thaïlande ? Rejoignez la communauté de Chris sur Facebook Thaïlande, Laos, Cambodge, Myanmar, Vietnam 

Pierre et Roxane, voyageurs en couple, expatriés en Asie du Sud Est

Pierre et Roxane

Photo: Pierre et Roxane allonsvoirailleurs.be

 

« Nous sommes Pierre et Roxane, deux Belges francophones, véritables passionnés de voyages. Nous avons choisi il y a 3 ans de faire un tour du monde, il s’est soldé par une aventure tellement extraordinaire qu’après un bref retour en Belgique, nous avons assez rapidement décidé de repartir et poser nos valises ailleurs, au Cambodge, à Kampot plus précisément. Nomades dans l’âme, nous sommes littéralement tombés amoureux de l’Asie et du Cambodge en particulier.

En Thaïlande, nous avons eu l’occasion, lors de nos différents voyages au pays du sourire, de louer à plusieurs reprises des motos et plus récemment une voiture à Koh Phangan. La location est très simple et la conduite, bien qu’à gauche, n’est pas très compliquée à partir du moment où on évite les grandes villes.

« Pour la moto, nous avons choisi des lieux où nous avions envie de parcourir les régions et environs de manière libre. De Chiang Rai, nous sommes partis par exemple vers la région du Triangle d’Or, puis de Loei dans l’Isaan, nous avons fait une boucle de 450km sur 6 jours le long du Mékong qui sépare les frontières de la Thaïlande et du Laos, une expérience incroyable que je recommande à tous. »

Dans les petites villes, souvent la location se passe directement à la Guesthouse. Votre hôte s’occupe de tout et garde en caution votre passeport. Un permis de conduire international est normalement requis mais le loueur ne vous le demande pas. Attention néanmoins aux contrôles de la police qui pourrait vous faire payer une amende en cas de non respect de la loi.

Un point très important et que l’on vous recommande, c’est d’inspecter la moto ou la voiture lors de la prise en charge. Si vous remarquez des coups, griffes, etc, mentionnez-les au loueur et prenez des photos! A la remise du véhicule, vous n’aurez pas à vous défendre d’un défaut que vous n’auriez mentionné au préalable.

« Les arnaques vont bon train, notamment sur une île comme Koh Tao. Si un problème devait survenir en route, sachez que le loueur n’intervient pas pour les crevaisons mais uniquement pour des problèmes moteurs ou mécaniques ».

Le casque est obligatoire pour le conducteur et le passager et les contrôles sont fréquents. Les prix varient en fonction de la puissance de l’engin. Privilégiez une 110cc voire 125cc si vous comptez vous aventurer dans des régions montagneuses. Hormis la conduite à gauche, les règles de conduite sont internationales mais vous aurez peut-être l’impression de malaise, en ville du moins, en roulant au milieu des 4×4 et dizaines de motos. Il faut rester vigilant car, comme bien souvent en Asie, les règles existent mais ne sont pas toujours appliquées, on se retrouve donc facilement dans une circulation désorganisée.

« Pour la voiture, c’est quasi pareil. Les loueurs dans les petites villes sont souvent des sociétés locales. Nous avions loué un petit 4×4 avec 4 places à l’intérieur et autant à l’arrière en mode pickup ! »

Le passeport sert aussi de caution et généralement on vous demande le prix d’une ou deux journées d’avance à payer à la prise en charge. Le permis de conduire international est également obligatoire, ainsi que le port de la ceinture. Même si beaucoup de comportements sont tolérés en Thaïlande lors de la conduite d’un véhicule, il est illusoire de commencer à croire qu’on peut faire n’importe quoi. La police veille et compte bien réprimander les Farangs un peu trop téméraires, l’amende est alors inévitable. Évitez par exemple de conduire sous l’influence de l’alcool, drogues, etc car en plus de l’amende, vous pourriez aussi passer la nuit en prison! Bref, pas de panique, si vous ne faites pas en Thaïlande ce que vous ne feriez chez vous, tout devrait très bien se passer ! »

Découvrir les voyages et l’expatriation de Pierre et Roxane sur Allonsvoirailleurs.be

Tout ce qu’il faut savoir pour conduire en Thaïlande

Jeune fille à vélo

Pourquoi conduire en Thaïlande ?

  • Liberté et indépendance totale en deux roues ou en voiture
  • Permet de sortir hors des sentiers battus
  • On peut ne pas avoir conduit de scooter en France mais le faire en Thaïlande car on se sent plus libre de le faire, et il faut le reconnaître c’est dépaysant et surtout exotique de se promener en deux roues là-bas. Une expérience unique

Louer une voiture en Thaïlande

Les expériences de conduite en Thaïlande ne vous font pas peur ? Tant mieux, et vous n’avez pas tord, vous voulez être libre, indépendant des autres transports et sortir hors des sentiers battus 🙂 Mais alors, il existe de nombreuses agences de location de véhicules en Thaïlande, comment faire son choix pour conduire en Thaïlande ?

Mes amis recommandent de louer dans une compagnie internationale pour l’assurance et les garanties qu’elle propose en cas de problème. Pour vous aider il existe www.bsp-auto.com un comparateur qui permet de réserver gratuitement votre location de voiture à travers le monde, voyez donc les offres de location pour la Thaïlande

En bref, conduire en Thaïlande c’est:

  • En théorie, vous devez être en possession d’un permis de conduire international, c’est obligatoire. Vous trouverez toutes les informations nécessaires pour faire votre demande de permis international ici . Les compagnies internationales vous le demanderont et non pas les petites compagnies locales.
  • En Thaïlande, on roule à gauche (volant à droite). Attention donc aux commandes inversées, boite de vitesse et frein à main à gauche.
  • Dépassements dans les virages, les thailandais ne se gênent pas pour le faire
  • Le port du casque est obligatoire en moto
  • Les limitations de vitesse ne sont pas respectées (limite en ville à 50km/h et 100 km/h en campagne)
  • Les routes sont en général en bon état
  • La ceinture est obligatoire pour les passagers à l’avant d’un véhicule
  • Préférer louer une voiture à une compagnie internationale
  • En cas d’accident, les étrangers sont souvent considérés en tord, c’est ainsi car ils « peuvent  » payer

Et vous que pensez-vous de la conduite en Thaïlande ? Envie de conduire ?

Share on Facebook130Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest1Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂