transport-fr-khmer
Share on Facebook2Share on Google+0Tweet about this on Twitter2Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂

Entre la France et le Cambodge, les coutumes en termes de moyens de locomotion sont extrêmement hétéroclites.
En France, le métro, la voiture, le train et le taxi, restent les transports les plus communs. Pour les plus grandes villes, d’autres moyens de transport comme le tram, le roller ou encore le segway font leurs apparitions.
Au Cambodge, les habitants ont l’habitude d’utiliser d’autres transports tels que les pirogues ou les tuk tuk. Voici quelques différences assez prononcées entre les transports français et cambodgiens.

Les habitudes à vélo

Que ce soit en France ou au Cambodge, la tendance est la même côté vélo. Les habitants se déplacent plus fréquemment à bicyclette. Si en France, il est de plus en plus dans les mœurs d’emprunter un vélo ici et là, au Cambodge, les vélos servent parfois de magasins ambulants. Comme à moto, les conditions de sécurité ne sont malheureusement pas du tout respectées.

Tuk tuk vs moto taxi

A Paris, les taxis à moto sont devenus de plus en plus courants. Au Cambodge, c’est une véritable institution.
Les tuk tuk transportent – normalement – jusqu’à 11 personnes. Il est conseillé de bien maintenir ses bras et ses jambes à l’intérieur de l’engin.

a-bord-tuktuk

A bord d’un tuk-tuk à Phnom Pen

Citadines vs 4×4

Si les Français sont friands de petites citadines, il est presque impossible d’en conduire sur les routes cambodgiennes. En Asie du Sud-Est, ce sont les 4×4 pick up qui priment.

4x4pick-up

4×4 pick-up à Phnom Penh

Si vous envisagez de vous expatrier au Cambodge et que vous souhaitez partir avec votre voiture, il est conseillé d’investir dans un 4×4. Afin de réduire les frais, misez sur un véhicule d’occasion et équipez-le de manière ingénieuse, en passant par un comparateur de pneus pas cher. Il est préférable également de faire réviser son véhicule par un garagiste qui parle votre langue.

Les difficultés du train

En France, même si on se plaint constamment de la SNCF, les liaisons ferroviaires sont en état et les trains circulent plutôt bien.

bamboo-train-cambodge

Crédit photo: Deux cambodgiens replacent le bamboo train sur les rails – http://fr.wikipedia.org/wiki/Train_de_bambou

Au Cambodge, c’est une autre affaire. Il y a bien une voie qui relie le Sud au Nord-Ouest mais elle est impraticable depuis plusieurs années à cause d’un manque cruel d’entretien.
Ce train rejoignait Sihanoukville à Poipet via Phnom Penh, Pursat Sisophon, Kampot Takeo et Battambang. La ligne devrait circuler de nouveau en 2014-2015, si tout se passe bien.
Les travaux sont d’une telle envergure qu’il est aujourd’hui difficile de tenir les délais.

Dans l’Ouest du Cambodge, à deux pas de la ville de Battambang, les anciens trains de marchandises ont été remplacés par des « Bamboo train » (trains de bambou). Il s’agit d’une sorte de plateforme de bambou, sur laquelle il est possible d’entreposer des objets et des marchandises en tout genre afin de les déplacer plus facilement.

Les dits « Norries » doivent être particulièrement légers afin d’être démonté en deux temps trois mouvements s’ils croisent un autre norry à contre-sens (une voie unique). Cette activité, devenue touristique avec le temps, risque de disparaître avec l’ouverture de la nouvelle ligne.

Quels sont vos moyens de transports préférés en voyage ? Les transports les plus loufoques que vous ayez rencontrés ?

Share on Facebook2Share on Google+0Tweet about this on Twitter2Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Buffer this pageShare on LinkedIn0Email this to someone
Le partage c'est la vie 🙂